dimanche 30 décembre 2012

Départ pour le Nord-Ouest de l'Espagne, vendredi 17 novembre 2012

Départ de Beauvais à 20h, arrivée à Santander à 21h35, j'ai foncé à travers l'aéroport pour tenter d'éviter une queue à l'agence Hertz pour y récupérer ma voiture : bien joué, un seul gars était arrivé avant et comme il y avait deux employés, la 2ème s'est immédiatement occupée de moi :-)
J'ai eu droit à une Citroën C3 rouge ( qui m'a coûtée, avec toutes les assurances possibles, 173€ pour 10 jours ), que j'ai dû aller chercher seule au parking réservé ( ça change de Glasgow où le gars nous avait emmené jusqu'à la voiture ) En repartant du guichet de Hertz, 4 à 5 personnes faisaient la queue derrière moi et pareil derrière le gars arrivé en premier :-)))
J'ai soigneusement fait le tour de la voiture pour vérifier les coups sur la carrosserie marqués sur la feuille, malgré la faible luminosité de la torche de mon smartphone ( il faisait nuit! ), je pense que tout était OK...
Je pars de l'aéroport bien éclairé en ne m'apercevant pas que je suis seulement en veilleuses, et c'est hélas seulement sur une bretelle d'accès à une espèce d'autoroute que je me rends compte que je ne vois rien devant moi ;-/
Je me mets sur la BAU et j'essaie de tripoter tous les manettes au volant, rien à faire :-/
Je hèle une voiture qui arrive doucement d'une autre bretelle : c'est une dame qui me dit de la suivre doucement en warning, elle m'ouvre la route jusqu'à la première sortie, bien sympa :-)
Là, à un rond-point, j'aperçois un Mac Donald, je la remercie en lui expliquant par gestes que je vais aller là, c'est bien le diable si je ne trouve pas qq'un qui saura me dépanner!
Je demande à un groupe de 4 fumeuses à l'extérieur du Mac Do, elles viennent, tripotent aussi, ne trouvent pas plus que moi. Il faut que l'une d'elle aille chercher un homme dans le Mac Do pour que, d'un geste, il allume les codes, la honte pour nous les femmes, mais je le remercie chaleureusement : c'est un bouton sur le tableau de bord, à gauche, pas du tout sur les manettes du volant comme on le croyait! Je le note pour les prochaines fois!
D'ailleurs, je me demande si ça n'était pas un peu ce problème là que j'avais déjà eu avec ma mère en Irlande, avec notre voiture de location?
Bien retardée par ce détour ( et par le temps passé à inspecter la voiture à l'aéroport ), je repars rapidement vers l'hôtel que j'ai réservé, merci le GPS qui me remet dans la bonne direction!
Je suis ennuyée d'arriver en retard, car d'après ce que j'ai compris de nos échanges par mails, ils ont accepté de me faire un dîner...
Mon GPS me signale mon hôtel à seulement 300m de celui-ci, mais comme il fait nuit noire, je ne le vois pas. Je m'arrête donc dans un restaurant "de la gare" où le jeune serveur, d'abord angoissé parce que je lui ai demandé s'il parlait anglais ou français et que ça n'est pas le cas, est rapidement tout content car il a compris mon "Joyuca del Pas", qui est le nom de mon hôtel.
Il sort carrément du restau pour me montrer une toute petite lumière au-dessus d'un porche : c'est juste là, à 100m du resto! Ouf!!
J'y fonce, un couple de jeunes m'ouvrent et après m'avoir demandé ( en espagnol, a priori, ils baragouinent à peine 4 mots d'anglais ) si je suis bien "la française", ils me réclament mon passeport ( classique ) et me demandent si je paie en cash ou en CB! Très direct!
Je les paie en espèces et leur demande s'il est possible de manger, comme convenu : oui, oui, pas de problème...et ils me montrent le resto où j'ai été me renseigner!
En fait, leur réponse, reçue la veille de mon départ, et que je n'ai pas eu le temps d'aller traduire sur Google Translate, devait vouloir dire qu'il y avait des possibilités de manger dans le coin à l'heure à laquelle j'arriverais!
Pas grave, c'est juste à côté!
Après m'être installée dans ma belle chambre ( une partie des murs est en pierres apparentes, j'aime bien :-) ) avec salle de bain à 29€ avec le pdj,

La Joyuca del Pas

La Joyuca del Pas




La Joyuca del Pas
La Joyuca del Pas





















je ressors pour manger. 

Ah, en parlant du pdj : la nana me montre un tableau en ardoise avec les noms de toutes les chambres ( 9 ou 10, je dirais ) et me donne une craie : il faut que je note l'heure à laquelle je veux mon pdj. Je lui demande à quelle heure ça commence : 8h : parfait pour moi, je note 8h devant eux!
La taverne d'à côté était bien sympathique et j'y ai pris le menu du jour à l'arrache, sans savoir ce qu'il y avait dedans : j'étais fatiguée et je n'avais pas trop envie de réfléchir à la carte en espagnol ;-))
Bien m'en pris : tourte épinards-jambon-fromage pas mal du tout en entrée, et en plat : 3 délicieux morceaux de filet mignon de porc dans une sauce que je n'ai pas déterminée ( peut-être au fromage? ) mais qui était excellente! J'ai aussi pris du vin et une bouteille d'eau minérale.
Je n'ai même pas cherché à savoir s'il y avait un dessert prévu dans le menu, j'étais largement rassasiée et fatiguée donc j'ai été directement payer au bar : super nouvelle : non seulement ce délicieux menu n'était qu'à 10€ mais en plus, le vin et l'eau étaient compris dedans, cool!
Retour à ma chambre où je me suis écroulée dans mon lit bien mou comme j'aime mais aux draps un peu humides et froids!
Mais crevée comme j'étais, ça ne m'a dérangée que 5mn ;-)
Voilà, fin de ma première mini-journée de vacances!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire