samedi 3 novembre 2012

Grand week-end à Lisbonne, dimanche 28 octobre

Après le désormais habituel pdj-buffet au premier étage de l'hôtel, nous partons sous un beau ciel bleu vers le funiculaire de Lavra, un des 3 funiculaires de Lisbonne.
Métro pour une station, nous sortons à "Avenida" ( Liberdade ) avenue bien arborée que nous descendons sur quelques centaines de mètres :




Le fameux coq de Barcelo, emblème du Portugal


Au passage, nous voyons une moto de la police, chouette, je vais peut-être pouvoir agrandir ma collection de photos de moi sur des motos de police!
Hélas, le motard n'est pas dans les parages, et j'avoue que je ne me sens pas de monter sur la moto sans son autorisation, il ne faut pas exagérer!
Ca sera donc juste des photos de la moto et du casque où on lit la devise des policiers lisboètes : "pour la justice et pour Lisbonne"!




Nous arrivons ensuite en bas du funiculaire de Lavra ( bizarrement appelé ascensor de Lavra! ) que nous empruntons grâce à notre fameuse carte "7 collinas". Ce qui est bien à cette heure relativement matinale, c'est qu'il est presque vide!






























Arrivés en haut, comme le quartier a l'air sans grand intérêt ( en-dehors de deux bâtiments modernes à la sortie )




 et que nous avons encore plein de visites de prévues, nous décidons de rester sur place pour reprendre le funiculaire directement.
Hélas, le conducteur, nous voyant poireauter, nous signale qu'il ne repart que dans 20 mn, et nous conseille d'aller nous promener au choix dans un des deux parcs pas loin.
Nous allons donc dans le plus proche, qui a une petite vue sur la ville.









Au bout d'1/4h, je repars vers le funiculaire, Francis continuant à faire des photos.
A peine arrivée, je vois un funiculaire prêt à descendre avec un moustachu bouru au volant qui nous presse de monter, un autre client et moi, car il démarre!
Pour ne pas risquer de devoir attendre encore 20 autres minutes, je préfère le prendre sans Francis, à qui j'envoie un sms pour le prévenir.
Il arrivera un petit 1/4h après, ce qui m'a laissé le temps de prendre un "pingado", une noisette, à la micro-terrasse d'un café "antique et vénérable" situé au pied du funiculaire, et d'écrire quelques cartes postales!




Nous repartons vers l'avenida Liberdade toute proche et comme il fait beau et que je suis encore en pleine forme à cette heure-là ;-) nous décidons de zapper le métro et de continuer l'avenue jusqu'à la place Restauradores où nous prévoyons de prendre ( et reprendre pour moi ) l'ascenseur de sante Justa.
Mais avant cela, nous passons devant le funiculaire de Gloria, que Francis a pris la veille, donc autant en profiter, nous y faisons aussi un A/R, en faisant au passage quelques photos du point de vue situé juste à côté, en haut.
Dommage que le funiculaire soit si tagué :-/ 

Un passager installé à l'arrière du funiculaire qui monte

Au loin le chateau San Jorge




Après être à nouveau passés devant la belle gare du Rossio,



















nous arrivons à l'ascenseur de Santa Justa ( que j'ai emprunté la veille, mais pas Francis )




Et cette fois, une fois en haut, je suis bien contente de constater qu'il n'y a plus la queue pour monter sur sa terrasse-belvédère par le bel escalier en colimaçon en fer forgé.
En plus, le soleil est bien plus favorable que la veille pour les photos, car il était déjà tard dans l'après-midi quand j'y étais arrivée.



Vue sur le Tage


Ruines du couvent des Carmes

La place Restauradores

Le chateau San Jorge


La cathédrale, au fond

En zoomant, vu sur la statue du Marquis de Pombal, pas loin de notre hôtel
















Et un panoramique fait avec mon génial Xperia :-)



Etage intermédiaire de la plate-forme de l'ascenseur :



Petit aller-retour sur la passerelle qui mène au couvent des Carmes en ruine :




Puis nous redescendons sur la place du Rossio d'où nous avons une belle vue, mais lointaine, sur le chateau de San Jorge, qui est notre prochain but de visite.

Chateau San Jorge


Nous prenons le tram 33 pour aller manger des frites chez Eugène, euh, pardon, je m'égare!!! Nous prenons le tram 12 ( si je me rappelle bien! ) pour aller vers le chateau San Jorge mais comme l'arrêt pour le Castelo se trouve à côté d'un très beau belvédère ( Portas do Sol ), nous y faisons bien sûr un tour pour mitrailler!







J'en profite pour prendre Francis en photo avec mon smartphone devant la statue de Saint Vincent ( patron de la ville ) avec en toile de fond...le monastère de Saint Vincent de Fora, pour envoyer la photo sous forme de carte postale via Touchnote à son fils dont vous vous doutez maintenant du prénom ;-))




Encore un autre beau belvédère avant le chateau : Santa Luzia ( avec des tramways entre les deux ) :



Belvédère Santa Luzia

Belvédère Santa Luzia




Depuis le Belvédère Santa Luzia



















Eglise santa Luzia

Belvédère Santa Luzia

Belvédère Santa Luzia

Belvédère Santa Luzia

Belvédère Santa Luzia
















Cette fois, nous arrivons enfin à l'entrée du chateau :





que nous visitons pendant près de 3 heures!





L'ascenseur de Santa Justa et le couvent des Carmes en ruine

Le Tage et le pont du 25 avril




Vue sur le Tage

Belvédère du chateau

Zoom sur la place du Rossio

Belvédère du chateau

Le Tage

Chateau San Jorge

C'est pas trop mal d'habiter là!
 















Avec une pause snack en compagnie d'une maman paonne et de ses enfants :-)






Snack au chateau















 Liqueur du coin servie dans une coupelle en chocolat :-)


















Suite de la visite du chateau :


Chateau San Jorge

Chateau San Jorge

Monastère saint Vincent

L'autre pont de Lisbonne, Vasco de Gama, long de 17 km!


Coucou Francis!!

Chateau san Jorge


Monastère de Saint Vincent

Chateau san Jorge

Zoom sur la place du Commerce, bordée par le Tage :



et, pour ma part, à 16h, une "visite guidée" de la "camera obscura" du chateau, qui m'a bien plue, car le plateau incurvé sur lequel nous voyions la ville était bien plus grand que celui de la camera obscura d'Edimbourg (mais le principe est exactement le même)! C'était rigolo de voir passer dans le ciel les avions et les goélands dans cette salle obscure, et de voir marcher les promeneurs dans les ruelles autour du chateau, en se disant que c'était du direct, pas une vidéo! La web-cam n'a rien inventé!

Le périscope de l'extérieur :



















Le trou dans le plafond donnant sur le périscope, avec les manettes pour le faire tourner pour avoir une vue à 360° sur le "plateau" ( et notre guide ):



 Le plateau incurvé sur lequel on voit la ville, une fois les lumières éteintes















Les prises de vue pendant la démo étaient interdites mais à la fin, la guide nous a demandé si on voulait en faire.
Je me suis écrié "YES!" ( la visite était en anglais ;-) ) et j'ai demandé à ce qu'elle cale le périscope sur le monastère de Saint Vincent, car il était assez proche du chateau donc on le voyait en grand sur le plateau, plus évident pour faire des photos... 

 Les zones grises floues à l'avant de la vue "en live" sont les murs crénelés du chateau, trop proches du périscope pour être nets ( enfin, la guide pouvait faire la netteté dessus, en montant ou baissant le plateau ( elle nous a fait une démonstration ), mais dans ce cas tout le reste était flou! )


Nous sommes ensuite redescendus à pied par les petites ruelles de la zone du chateau puis dans l'Alfama, mais je n'ai hélas pas trouvé les petites ruelles typiques que j'espérais, on ne devait pas être dans le bon coin :-(






Nous avons fini par arriver à la cathédrale ( Sé ) de Lisbonne  : Santa Maria Maior

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Santa_Maria_Maior_de_Lisbonne


Cathédrale Santa Maria Maior 



Cathédrale Santa Maria Maior




















Cathédrale Santa Maria Maior





où je me suis affalée sur un banc, les genoux et les pieds en feu à cause de ma longue marche dans le chateau et la descente dans les ruelles parfois raides ( et, je dois le reconnaitre, à cause de mon surpoids :-/ )!
Comme je n'avais plus l'énergie de marcher, nous avons décidé de prendre le fameux tram 28, réputé touristiquement car il passe dans des quartiers typiques de Lisbonne, notamment dans les collines où il frôle parfois les murs des maisons.
Et comme il commençait à faire nuit, ça avait un charme supplémentaire!

Quelques vues ( pas très nettes :-/ ) depuis le tram :












































Après un tour quasi complet du tram 28 ( dans un sens puis dans l'autre. Et nous avons dû descendre au terminus pour remonter dedans ensuite ;-) ), nous avons décidé de descendre à un arrêt proche de la place du Commerce :






















 car Francis avait repéré qu'il y avait pas loin deux restos que j'avais coché dans le guide. Hélas, ils étaient fermés le dimanche, donc nous sommes allés sur la place du Commerce faire le tour des restaurants pour finalement jeter notre dévolu sur le dernier, dont le thème pour le moins original et osé était... les boites de conserves de poisson!
D'ailleurs son logo est très évocateur :

http://canthecanlisboa.com/

J'ai beaucoup aimé la déco moderne faite en boites de conserve en tous genres! 

Notez les lampes faites avec de grosses boites de conserves...




 Les délicieux petits pains étaient présentés dans des boites de filets de thon ( et servis avec huile d'olive et vinaigre balsamique de grande qualité )


 Même le lustre monumental était composé de centaines de petites boites à sardines!!




















et nous y avons très bien mangé, entre autre un carpaccio de betterave au maquereau fumé ( excellent ) et purée à l'ail et aux herbes, et un beau pavé de boeuf avec légumes grillés et frites rustiques servies dans un "quart" en alu :-)



Il me fallait bien ça pour me remettre de ma fatigue ;-)
Ensuite, comme nous étions juste à côté d'une station de métro :




Pub projetée pour le dernier film d'Astérix!



















nous avons pu facilement rentrer à l'hôtel, qui se trouvait sur la même ligne (bleue) où j'ai été bien contente de m'allonger sur le lit réparateur de genoux HS ;-)





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire