dimanche 6 octobre 2013

9 septembre, arrivée à Timisoara, Roumanie :-)

Journée de pluie pour notre dernière étape de liaison.
Dès qu'on sort de l'autoroute hongroise, pour les dernières dizaines de km avant la frontière roumaine, la route devient mauvaise, avec de grosses ornières créées par les poids-lourds.
La seule cigogne de nos vacances ( une retardataire! ), nous la verrons dans un village en Hongrie, pas longtemps avant la frontière! Et pourtant, presque partout en Roumanie nous verrons des supports avec des nids, dans les villages. Simplement, elles sont déjà parties vers le sud, dommage...

Cigogne en Hongrie

Cigogne en Hongrie

Nous arrivons à Timisoara, première étape roumaine, toujours sous la pluie.
Heureusement, notre pension est gaie, avec ses couleurs vives, et les patronnes sympas.

http://casaleone.ro/fr/

Casa Leone, Timisoara

Casa Leone, Timisoara

Casa Leone, Timisoara


Casa Leone, Timisoara















Leur ayant fait part de notre envie de visiter le centre-ville après l'installation dans notre chambre ( vaste, avec salle de bain et balcon, pour 33€ avec les pdj ),


Casa Leone, Timisoara


Casa Leone, Timisoara



elles nous conseillent, vue la mauvaise météo, mais aussi parce qu'il y a des travaux en ville et que pour cette raison, le centre est un peu compliqué à atteindre, de prendre un taxi, qui ne coûte pas cher.
Avec en plus tous nos kilomètres dans les bottes, nous n'hésitons pas longtemps, d'autant plus qu'a priori, le principal à voir se trouve dans un petit rayon...

Tilmisoara

Place Unirii, Timisoara

Place Unirii, Timisoara

Place Unirii, Timisoara
 A peine avais-je envoyé quelques photos de mon smartphone à la "liste CR", que j'avais une réaction de Christian : il me demandait si ces tentes, sur la place principale de Timisoara, avec banderolles de protestation, n'auraient pas un rapport avec les manifestations contre l'exploitation d'une mine d'or dans une ville roumaine ( Rosia Montana ) par des canadiens, avec une méthode d'extraction au cyanure dangereuse pour l'environnement.


http://www.rosiamontana.org/

http://patrimoine.europe.over-blog.org/pages/Appel_international_pour_la_sauvegarde_de_Rosia_Montana_Tara_Motilor_en_Roumanie-1416380.html

Et je n'ai pas eu le temps de me renseigner sur le sujet qu'il me confirmait lui-même qu'après avoir zoomé sur les banderoles ( !! ) il s'agissait bien de cela!
Bravo Xtian, j'avoue que je n'avais pas entendu parler de ce problème en France, mais toi, si!

Place Unirii, Timisoara

Timisoara

Place Unirii, Timisoara

Timisoara

Timisoara

Timisoara

Cathédrale orthodoxe Timisoara

Cathédrale orthodoxe Timisoara

Cathédrale orthodoxe Timisoara

 Symbole de la latinité de la Roumanie ( qui ne porte pas ce nom pour rien! ), la Louve, offerte par la ville de Rome.

La Louve, offerte par Rome, Timisoara


Cathédrale orthodoxe Timisoara

Cathédrale orthodoxe Timisoara

La nuit était tombée, il était temps d'aller manger, et nous avons sélectionné un resto dans notre bible, le GdR ;-)
Voilà donc le restaurant Lloyd, sur la place des Victoires ( où se trouve la cathédrale orthodoxe, mais de l'autre côté ) :






Et son intérieur haut en plafond :
















où, après une assiette de charcuterie du pays pas mal du tout, j'ai mangé un des plats emblèmatique de la Roumanie ( et particulièrement du Maramures dans cette version ) de la polenta, appelée ici mamaliguta, recouverte d'une belle couche de crème fraîche et de fromage râpé genre feta, appelé téléméa, TRES salé!
Avec cette préparation ( merci la crème! ), ça passait, mais seul, on a retenu qu'on n'en voudrait plus ;-)
Mais de la mamaliguta cu branza si smantana, si!!!


Retour en taxi dans notre sympathique pension pour une bonne nuit bien méritée!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire