dimanche 13 octobre 2013

Petit intermède du Nord-Ouest de l'Espagne!

Comme je reviens d'un week-end en Cantabrie avec un ami, avant de continuer le blog de mes vacances en Roumanie, petit intermède espagnol!

Quelques données :
Vol de Paris-Beauvais à Santander, départ le jeudi à 19h30, retour de Satander à Paris-Beauvais le samedi à 17h50.
Acheté sur Ryanair il y a quelques mois, le billet aller-retour a coûté 40,78€ TTC par personne :-)
Egalement réservé longtemps à l'avance ( via Car del Mar, mais c'était Avis sur place ), location d'une voiture à l'aéroport, pour la durée du séjour : 52,97€ avec rachat de franchise.
Je crois que nous avons été surclassés car j'avais signé pour une petite voiture de type Panda, et nous avons eu une Opel Astra :-)
Arrivés jeudi soir à Santander, j'avais réservé un hôtel à 1/2h de route de l'aéroport, dans la charmante petite ville de Santillana del Mar ( en Cantabrie ) que j'avais visitée lors de vacances l'année dernière.
L'hôtel : Posada de los Calderones :

http://www.posadaloscalderones.es/
http://www.posadaloscalderones.es/galeria.aspx ( chambre 7 )





































Excellent rapport qualité/prix ( du moins hors saison, car en été, ça monte à 88€! ) : 40€ la chambre double avec les pdj!

Deux bémols : belle galère, sur place ( de nuit ), pour trouver la réception : l'hôtel a porte close. On essaie l'hôtel d'à côté, pour demander, il est fermé aussi. Heureusement, une dame du coin qui passe par là nous explique qu'il faut remonter la rue sur 500m pour aller jusqu'à l'hôtel La Colegiata pour avoir les clés!
On reprend la voiture, à la réception une dame nous donne la clé de la chambre 3 ( avec la clé de la porte d'entrée de l'hôtel ). Je lui demande confirmation qu'il s'agit bien d'une chambre à deux lits jumeaux, elle me dit que oui.
Nous redescendons à notre hôtel et grrrrr, on s'aperçoit que la chambre N°3 a un lit double :-((
On repart en voiture à l'hôtel la Colegiata ( 2ème aller-retour! ) et là je tombe sur un autre employé ( la dame qu'on avait vue est partie! ) qui nous dit qu'il va la contacter, qu'on peut retourner à notre hôtel et qu'elle va venir nous apporter la bonne clé!!
Heureusement, dans les superbes parties communes de l'hôtel, il y a un confortable salon avec des "tea facilities" ( pas de café soluble hélas ), donc pour patienter, je nous prépare des infusions, allant prendre de l'eau pour la bouilloire dans notre chambre double "provisoire". Quand j'en reviens, la dame est là et s'excuse : avant, la chambre N°3 était en configuration deux lits jumeaux, mais elle a été transformée en un lit double, elle l'avait oublié!
Ayant depuis été vérifier sur le site, en effet, la chambre N°3 est toujours présentée comme une twin!
Donc nous nous installons enfin dans la chambre N°7, à l'étage, qui est plus grande et dont la salle de bain a une baignoire ( l'autre une douche à l'italienne, mais avec un rideau en plastique qui gâche un peu le design ) et qui en plus a un balcon avec une belle vue ( nous le consterons le lendemain matin! ) sur les collines avoisinantes :-)
Comme l'hôtel, très bien situé, est à 400m du centre ancien, je propose à Christian d'aller voir Santillana del Mar by night et by feet ;-)

Je n'ai pas fait beaucoup de photos, mais croyez-moi sur parole : cet endroit est vraiment superbe de nuit, avec tous ses bâtiments anciens, sa collégiale, son lavoir, son Parador...

















Santillana est jumelée avec Le Dorat ;-)




















Ah, j'ai oublié le 2ème bémol de notre chambre : il y régnait une légère odeur de moisi, mébon, rien de rédhibitoire...
Le lendemain matin, réveil à l'aube pour profiter de la journée au maximum.
Le petit-déjeuner se prend à l'hôtel juste à côté, la salle est bien jolie, la serveuse aimable et le pdj correct même s'il n'est pas inoubliable.



Il ne faut pas oublier de rapporter ça au prix : 40€ la chambre pour deux avec les pdj!

La posada de jour, puis vue depuis la vieille-ville, et la vue depuis la chambre :






Après le pdj, nous redescendons visiter Santillana del Mar de jour, aussi belle que de nuit, mais on voit mieux la grande "homogénéité architecturale" de tout le centre ancien, et je me lâche plus au niveau photos ;-)

















































 Ensuite on attaque le Road-Book que j'ai préparé pour la journée ( 162km )
Pour ceux que ça intéresse : voici les étapes : Santillana, Comillas, Treceno, Ruente, Reinosa, las Rozas, San Pedro de Romeral et Vega de Pas, où j'ai trouvé une autre belle CH :-)


Comillas : la côte et le port :























 Comillas, la palais de Sobrellano :

http://es.wikipedia.org/wiki/Palacio_de_Sobrellano






 Le "Caprice" de Gaudi, Comillas:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Caprice_de_Gaud%C3%AD


















 La vieille-ville de Comillas :






























Les anciens locaux de l'Université pontificale de Comillas ( transférée à Madrid ) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_pontificale_de_Comillas
"L'activité de l'université a été intégralement transférée à Madrid en 1968, entraînant l'abandon des locaux historiques de l'institution à Comillas."




L'entrée de l'université pontificale ( accès gratuit à pied, 2€ en voiture )





Vue sur le palais de Sobrellano depuis l'université pontificale  :






















Université pontificale :

















Vues depuis l'université :





Ensuite, pique-nique avec charcuterie, chips et cidre naturel achetés chez Tinita à Comillas, puis paysages de campagnes ( triste scène d'un veau mort qui intéresse une horde d'énormes vautours fauves ( je crois. Enfin, des charognards, quoi :-( ) , et vainement défendu par sa mère :,-( ) , de montagnes et de lac ( hélas de plus en plus sous la pluie, puis dans un brouillard épais :-( ) et arrivée à notre CH à Vega de Pas ( grand lit de 2 mètres de large! 60€ la chambre Estallo avec les pdj ) :
http://www.posadalabraniza.com/ACCUEIL.html
http://www.posadalabraniza.com/CHAMBRES.html
puis petit resto El Café, tenu par les proprios de la CH!












Triste moment :-((







Ajouter une légende




















Suite un autre jour, chuis fatiguée!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire