dimanche 2 août 2015

Slovénie à moto, 17 juin, Koseč à Koseč ( cascades, rafting sur la Soča et resto gastronomique! )




Chouette, ce matin la météo est nettement plus ensoleillée qu'hier. Nous avons vraiment une belle vue depuis notre chambre :-)



Copieux pdj avec entre autres de bons beignets de pommes.



J'ai oublié de vous dire hier que nous avons signé pour deux nuits dans cet agrotourisme, car nous sommes dans une région de rafting, et je voulais en faire, donc il était plus simple de rester deux nuits au même endroit, pour laisser les bagages sur place.
Notre hôtesse m'a aidée à réserver une 1/2 journée de rafting pour cet après-midi, avec une réduction de 10% sur le tarif :-)
Francis n'est pas tenté, et puis le prix le retient ( 42€ )
Comme il fait beau, je suis "obligée "de prendre encore une série de photos en descendant vers Kobarid ;-)
























En cours de descente, nous nous arrêtons à l'entrée du chemin qui mène à la cascade Krampez.



La veille nous avions repéré les panneaux, et notre hôtesse nous a dit qu'il n'y avait que 5 mn de marche pour l'atteindre, ce qui me va bien :-)
Super, c'est justement ce moment-là que choisit un troupeau de chèvres pour se balader sur la route :-)































Il y a aussi juste à côté un joli pont ancien recouvert de gazon, repéré par Francis.





















L'accès aux cascades est plus long que ce que nous avait annoncé notre hôtesse de la chambre d'hôtes ( plutôt un bon 1/4h ), mais nous finissons quand même par y arriver!




La première: "slap Sopot" :

















































La 2ème : "slap Krampez" :















































En repartant vers le parking, j'ai la grande joie enfantine de trouver des fraises des bois et de les déguster avec délice :-)



Nous continuons notre descente vers Kobarid sous un ciel de plus en plus dégagé :-) Et on a beau dire que les nuages qui s'accrochent dans les montagnes, c'est joli, photographiquement parlant, les paysages sont quand même plus éclatants sous le soleil.


















Immédiatement après le pont au-dessus de la Soča, nous tournons à droite pour aller voir une troisième cascade, celle de Kozjak.
























Nous garons nos motos à l'ombre ( il fait toujours bien chaud :-( ) juste avant le camping, et je picore encore quelques fraises des bois dans les fossés :-)
Avant d'attaquer la balade, nous prenons une noisette dans le bar-resto style ranch du camping.

http://lazar.si/en/camp-lazar.php

















Pour rejoindre la cascade,




nous retraversons la rivière sur une passerelle




















puis nous marchons un bon moment dans un sous-bois.










Au fait, depuis le temps qu'on se balade le long et au-dessus, voilà ce que Wikipédia dit de la Soča  :

https://en.wikipedia.org/wiki/So%C4%8Da

Il y a une petite demi-heure de marche pour y arriver, depuis le camping à côté duquel nous nous sommes garés.
En fait nous voyons quelques petites cascades mais le fléchage pour la cascade indique encore 5 minutes de marche, ma parole, nous n'y arriverons jamais ! Il nous en faudra encore 10 pour enfin l'atteindre : elle se mérite ! Mais finalement nous ne regretterons pas du tout notre longue marche, que dis-je, notre crapahutage semé d'embûches, vers ce bout du monde sombre et moussu!






Cette cascade qu'on découvre enfin au détour d'une sombre paroi rocheuse est vraiment superbe! Mais qui hélas, encore une fois, ne rend pas au niveau des photos: trop sombre, trop contrasté! Mais un régal pour les yeux :-)



































































































Là, de meilleurs photographes que moi vous donneront une idée plus juste de ce bijou bien caché :

 https://www.google.fr/search?q=slap+kozjak&sa=X&biw=1024&bih=639&tbm=isch&tbo=u&source=univ&ved=0CCIQsARqFQoTCKWN8cvS_8YCFQNYFAodZIoGhw






Retour vers le soleil et la Soča d'un bleu toujours aussi délirant.



























Au total, avec toutes les pauses photos et notre lenteur naturelle ;-), l'aller-retour nous aura pris près d'une heure et demie!
Nous descendons ensuite sur Kobarid où, voyant un "magasin" ( en fait, c'est l'office du tourisme ) affichant des T-shirts, je décide de m'y arrêter pour en acheter un.
Je vois un modèle assez sympa, mais pas dans ma taille, donc comme je vois qu'il y en a plein à l'arrière du comptoir, je demande à une vendeuse si elle ne le trouverait pas dans ma taille.
Elle regarde vaguement, de manière pas très organisée, et me dit finalement que non.
Francis, plus tenace, et lui ayant demandé s'il pouvait fouiller aussi dans ce tas de t-shirts mal rangés, trouve finalement une perle : un T-shirt super rigolo avec un mouton qui fait de la moto, avec un dessin de la forteresse de Kluže toute proche ( qu'on ira voir plus tard ). Et en plus, il arrive à en trouver un dans ma taille... et par la même occasion un à sa taille, on se retrouve donc avec deux T-shirts pareils :-)))



Merci pour ta persévérance, Francis :-)*
On avait repéré dans un prospectus sur la gastronomie slovène ( encore une trouvaille de Francis! ) un restaurant un peu à l'écart de Kobarid, Hiša Franko, où on pourrait éventuellement aller dîner ce soir. Comme a priori il était très cher ( un vrai gastronomique ), j'ai proposé à Francis d'y passer pour voir les prix, en lui payant au passage une noisette.

http://www.hisafranko.com/en/

Le resto a l'enseigne "Jeunes restaurateurs d'Europe" ( en français dans le texte! ;-) ), ça s'annonce bien :-)



Beau bâtiment, belle véranda pour y prendre nos noisettes.























Je demande la carte et aglups, en effet, c'est cher : 60€ le menu 5 plats, 80€ le menu 9 plats...et rien d'autre!
Comme Francis n'est pas intéressé, ni par le prix, ni même par certains plats des menus, je réserve pour moi seule pour le soir, car au contraire, l'originalité des plats titillent déjà mon estomac ! Ce sera ma folie des vacances :-)

Vient l'heure de se séparer : Francis part se balader et je me dirige vers le départ du rafting, à quelques km de là.

http://www.sloveniarafting.si/en/attivita/rafting-in-slovenia/classic-descent.aspx




RV à 16h, pour un départ à 16h30 après avoir pris toutes nos affaires dans le "vestiaire".






Pour le 3ème rafting de ma vie, c'est la première fois qu'on me fournit une combinaison de plongée ( sans manche, quand même! ) et des chaussons de plongée.
Ils voulaient aussi m'affubler d'une veste imperméable, mais ça suffit, avec déjà la combinaison, les chaussons, le gilet de sauvetage et le casque, je me sens bien assez équipée comme ça! Et je ne vois guère à quoi peut servir la veste imperméable : de toute façon, on va bien se tremper!
Pour la combinaison, je comprends un peu plus tard : l'eau n'est quand même qu'à...10°!!
On met donc toutes nos affaires dans le coffre de la camionnette qui nous emmène sur le lieu du départ, où on enfile toutes nos affaires. J'ai un mal de chien à rentrer dans ma tenue de plongée : le gars m'en a donné une en taille L malgré mes hauts cris comme quoi je n'arriverais jamais à l'enfiler, au prétexte qu'une plus grande taille aurait des jambes trop longues!
Certes, mais j'aurais préféré devoir retrousser le bas des jambes plutôt que de suer sang et eau pour enfiler une tenue trop petite!
C'est un véritable corset, mais à force de tiraillements ( je l'ai aussi mouillée dans la rivière avant ), ouf, j'arrive enfin à l'enfiler!


























Et je dois avouer qu'une fois mise, ça va, elle ne me gêne pas.
Le raft sera emmené par 6 personnes, en plus du barreur ( je ne sais pas si ce terme s'emploie pour le rafting? ) : un couple de jeunes, le fils, la fille et la copine de la fille d'un argentin vivant aux USA qui lui, fera le trajet en kayak à côté de nous ( il maîtrise super bien!! ) et moi-même.




"Marine Bibendum Woman, au rapport!!! Vous êtes prête à affronter la Soča?"

"SIR, YES, SIR!!!"




La balade durera 1h30, ponctuée de quelques arrêts où j'aurai le plaisir de plonger dans l'eau froide pour nager. Il n'y a que les deux garçons du raft ( en-dehors du barreur ) qui daigneront eux aussi se baigner, pff, les filles, ce sont des lopettes! Je comprends maintenant les vestes étanches : ça les protège un peu des éclaboussures de l'eau froide, les pauvres chochottes! J'ai bien fait de ne pas en mettre, puisque de toute façon je me suis baignée plusieurs fois!
On fait aussi un arrêt "toboggan" rigolo : le barreur s'arrête à côté d'un gros rocher, nous fait tous grimper dessus, prend le raft, le retourne à l'envers et le pose en version toboggan sur le rocher! Je m'amuse ( toujours avec les deux gars! ) à glisser dessus pour faire des gros splash dans la Soča :-))

On voit un peu ce que ça donne sur la première photo de ce lien :

http://www.sloveniarafting.si/en/attivita/rafting-in-slovenia/integral-descent.aspx

Bref, 1h30 qui passe vite et agréablement, même si j'ai été un peu déçue par la faiblesse des quelques rapides qu'on a pris. Rien à voir avec le Pacuare au Costa Rica!
Mais bon, la Soča est quand même réputée pour le rafting, le problème vient plutôt du fait qu'avec l'absence de pluie de ces dernières semaines, le niveau n'est pas très haut et donc le courant pas très fort... Mais on fera quand même quelques passages sympas :-)
A l'arrivée, je m'extirpe tant bien que mal de ma tenue de plongée trop petite, je me sèche et me change dans une petite cabine extérieure
















et me voilà prête pour aller me remettre de mes émotions au resto Hiša Franko.

























Le contraste entre la "coolitude" du rafting où on se marre bruyamment en pagayant avec énergie ( enfin, pas trop les deux gamines ;-) ) et ce resto gastronomique où tout est luxe, calme et volupté est d'ailleurs assez marrant ;-)







Donc, le fameux menu 5 plats à 60€ dont je me suis régalée :




































Les plats :

Amuse-bouche 1, chips maison : 















 Tuile de parmesan en amuse-bouche 2 :


Amuse-bouche 3 :















 Du pinot noir en vin :


 Tartare de boeuf à l'huître :


 Raviolis au jus d'ortie, langoustines, chanterelles, moelle :



















Filet de truite :


Canard rôti aux épices :



















 Le dessert :



"Photo volée" de la chef, Ana Ros, en train de discuter avec une tablée :



Ah, je viens de trouver un bel article sur cette super chef :-)

http://alimentation-generale.fr/culture/tv/ana-ros-une-cuisine-de-riviere-et-dalpages


J'ai particulièrement aimé, par ordre de préférence : les raviolis remplis de jus d'ortie ( très original ce liquide qui coule en bouche quand on crève le ravioli! ), accompagnés de moelle, de chanterelles et de langoustines; le tartare de bœuf à l'huître, association aussi improbable que réussie et le magret de canard rôti aux épices :-) :-) :-)
Heureusement que j'avais réservé ce midi, car le resto est complet!

En bref, une journée chargée en émotions très variées, avec la beauté des cascades, le fun du rafting et le délice du repas gastronomique!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire