mardi 11 juin 2013

Ouest américain, 16 mai, Route 66, Kingman, Hackberry, Seligman, Tusayan

De Kingman à Tusayan via la Route 66 (Hackberry, Seligman... ) environ 310 km

Je me lève tôt pour pouvoir profiter de cette belle journée qui s'annonce sur la Route 66, et en direction de Grand Canyon :-)
Comme je dois sortir dehors pour atteindre la salle du pdj, je fais un crochet par la moto pour redresser le support du GPS, à l'aide de la clé gentiment prêtée par le gars d'Eaglerider. Cool, je n'ai même pas besoin de tout défaire, je desserre juste un peu les boulons et j'arrive à faire coulisser le tout au bon endroit, voilà, je peux désormais lire mon GPS sans me tordre le cou ;-)
Je constate au passage qu'il fait plutôt frais, j'en suis enchantée!
Petit-déjeuner buffet relativement modeste, avec omelette, pdt râpées sautées et saucisses à dispo au niveau des plats chauds ( pas de bacon ), le reste classiquement "continental", à l'exception d'un gaufrier qui permet de faire soi-même ses gaufres : on prend de la pâte dans un distributeur et après avoir huilé le gaufrier à l'aide d'un vaporisateur, on coule la pâte dans le moule, on retourne le tout et ça déclenche un chrono qui sonne quand la gaufre est prête :-)
Trop rigolo, j'ai adoré me faire mes propres gaufres ;-)


Salle des pdj au BW Kings Inn


Je remonte à ma chambre et m'énerve un peu avec l'application K9-mail ( messagerie de mon smartphone ) pour tenter d'envoyer qq mails, mais elle plante :-/
C'est signe que je dois lâcher mon Xperia et partir vers de nouvelles aventures ;-)
Premier arrêt à Hackberry, au fameux "General Store", toujours dans son jus, musée de la Route 66, et qui vend des tas de souvenirs sur le sujet, dont quelques uns de très kitsch ( tableaux lumineux par exemple...! ) mais dans un fabuleux décor d'époque très bric-à-brac, tant dedans que dehors!



http://hackberrygeneralstore.com/History.html


Hackberry General Store

Hackberry General Store

Hackberry General Store

Hackberry General Store

Hackberry General Store

Kitscheries au Hackberry General Store

Hackberry General Store

Hackberry General Store

Hackberry General Store

Hackberry General Store

Hackberry General Store

Hackberry General Store














 Même les toilettes sont scénarisées ;-)


Hackberry General Store

Hélas, le jeune employé qui est là n'est pas d'époque, lui, et semble se désintéresser du sujet "Route 66", hélas!
Je ne suis pas sûre à 100% que le chien dont ils parlent dans le lien ci-dessus soit celui que j'y ai rencontré, vautré sur ses couvertures multicolores, mais si c'est lui, il a pris quelques années et kilos ;-))


Hackberry General Store

Cette boutique est la seule d'Hackberry encore installée sur la Route 66, le reste du petit village étant en contre-bas...
A une station-service un peu plus loin, je fais la rencontre d'un courageux jeune motard canadien ( il vient de là-haut avec sa moto ) sur sa Honda CBR 250 R bardée de bagages, et lui-même affublé d'une mini-caméra sur son intégral. Sûr que ça change des bikers en Harley habituels ;-)


Motard canadien















1/2h plus tard, j'arrive à l'autre village emblématique de cette portion de la Route 66, Seligman, mais lui plus largement installé sur cet axe mythique.
C'est un alignement de petites maisons, la plupart à un étage, dans le style western, très colorées et hétéroclites, et avec plein de mannequins et de vieilles voitures en devanture : original et idéal pour faire des dizaines de photos! Et comme toujours, les gens sont tous disposés à me prendre en photo devant des endroits aussi typiques :-)


Seligman

Seligman

Seligman

Seligman

Seligman

Seligman

Seligman


















Et soudain, je vois LA boutique, et tout devient flou tout autour, je ne vois plus qu'elle :


La boutique d'Angel Delgadillo


La boutique d'Angel Delgadillo


il s'agit de celle créée par le fameux Angel Delgadillo, barbier de son état, et qui est un des fondateurs du renouveau de la Route 66 après qu'elle ait été déclassée et soit tombée dans l'oubli à la création de l'Interstate 40 qui en contourne tous les villages...
Mais des tas de liens vous expliqueront ça mieux que moi ( sur Angel et sur la Route 66 )!

http://en.wikipedia.org/wiki/Angel_Delgadillo

http://www.route66giftshop.com/angel.html

http://www.route66giftshop.com/history.html

En français :

http://www.caraporters.fr/seligman-symbole-de-la-renaissance-de-la-route-66-1521/

http://freeridermagasine.over-blog.com/article-25197255.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/U.S._Route_66

Bon, je pourrais vous en trouver des dizaines d'autres, mais vous avez "compris" sur ces quelques liens le grand bonhomme que c'est, dévoué à la sauvegarde de sa Route...

Bref, je rentre dans la boutique, déjà bien émue d'y être, et soudain, c'est le choc : par une petite ouverture communiquant entre la boutique de souvenir et le salon de rasage, qui vois-je? Angle Delgadillo lui-même, en pleine action dans son métier de barbier!
Comme il a 86 ans, je n'imaginais pas une seconde qu'il pouvait encore être là, fidèle au poste, à continuer à raser des gens!
Et c'est là que qq chose craque en moi, sans doute le cumul de l'émotion d'être enfin aux USA ( après les incertitudes dûes à mon épicondylite ), en Harley, sur la Route 66, et le fait de voir Angel en personne alors que je ne m'y attendais pas du tout, et je fonds en larmes, en essayant d'être quand même discrète, me planquant derrière des présentoirs de cartes postales pour pleurer...
Au bout d'un moment, je pense être calmée, je me dirige vers la dame à la caisse pour lui demander s'il y aurait une possibilité, quand Angel aura fini son rasage, de faire une photo tous les deux ensemble.
J'ai à peine le temps de formuler la moitié de ma phrase que je refonds en larmes, bégayant que je suis émue de voir Angel!
Ni une ni deux, la dame, qui n'est autre que Martha, sa fille, s'exclame, se dépêche de faire le tour du comptoir pour me serrer chaleureusement dans ses bras ( hugs! ) en me disant à l'oreille que c'est grâce à des gens comme moi qu'elle adore le métier qu'elle fait, trop gentille! Et bien sûr que oui, son père se fera un plaisir de poser avec moi, ce sera elle qui fera les photos :-)
En atttendant qu'il se libère, et encore gênée de ma crise de larmes, je me promène dans le magasin et j'achète quelques cartes postales et un T-shirt de la Barber's Shop, bien sûr, pas un simple T-shirt de la Route 66! Il est trop grand pour moi ( Martha va vérifier en réserve, il n'y a hélas plus ma taille ), mais quelle importance, c'est le souvenir qui compte!
Dès que le client est rasé, et avant que le suivant ne s'installe, Martha va voir son père et lui explique mon émotion de le voir : il en est lui-même tout ému ( presque étonné, car je viens de si loin! ) et me remercie en retour : c'est grâce aux gens comme moi, amoureux de la Route 66, qu'elle peut continuer à vivre, et comme c'était son voeu le plus cher...
Il me propose de m'installer dans la vieille chaise de barbier dont il a hérité de son père, et pour la première fois de ma vie, je regrette de ne pas avoir de barbe à me faire raser ;-)



Angel Delgadillo et moi :-)

Angel Delgadillo et moi :-)

Séance de photos grâce à Martha ( et j'ai de la chance : pour ce moment "historique", j'ai enfin droit à quelqu'un qui sait cadrer, ce qui est rarement le cas ;-) ) et quand Angel me dit que si je veux ( c'te question! ), il peut aussi me dédicacer mes cartes et mon T-shirt, je suis...aux anges ;-)
Il est à nouveau ému-flatté de voir que j'ai choisi des cartes postales à son effigie, et un T-shirt à celle de sa boutique de barbier :-)
En plus il m'a mis un gentil mot sur la plus grande d'entre elle, je vais l'afficher dans mon salon!


Angel Delgadillo, fondateur du mythe de la Route 66!

Angel me faisant une gentille dédicace :-)

Angel Delgadillo me signant mon T-shirt :-)


Il me demande aussi de signer son livre d'or...mais ça, je m'étais précipitée pour le faire dès mon entrée dans la boutique ;-)
Bref, un grand moment d'émotion : merci, Angel, pour ta bagarre pour la survie de cette route désormais mythique en grande partie grâce à Toi, et merci de ta gentillesse à mon égard!

C'est dans un état second que je remonte sur ma moto, et je verse encore pas mal de larmes sous mes lunettes de soleil sur la Route 66.
Bon, allez, pour changer de sujet, je vais vous parler des limitations de vitesse dans ce coin des Etats-Unis.
J'ai vu des panneaux allant de 10mph ( dans les "U-turns" sur la route de Kingman à Oatman, pour ceux qui suivent ;-) ) à 75 mph ( environ 120 km/h ) sur quelques Interstates.
Comme je suis en vacances et qu'une Harley invite naturellement à des allures raisonnables ( plus que par peur de la verbalisation ), je les ai toujours respectées bien volontiers, sauf sur la Route 66, où j'ai décidé de me la jouer rebelle ( voire "outlaw biker" ;-) ) en roulant...à 66 mph ( logique ;-) )!
Bon, OK, le degré de "rebellitude" n'était pas énorme, puisque je l'ai fait sur des portions limitées à...65 mph ;-))
La route s'élève de plus en plus, et une heure avant d'arriver à mon hôtel de Tusayan ( tout près de l'entrée de Grand Canyon NP ), je note une altitude de 6835 pieds sur mon GPS ( 2083m! )
Agréables paysages de forêts, ça fait du bien après le côté désertique rencontré avant! Tout comme la température, qui est idéale pour moi, je dirais dans les 20/22° :-)
















J'arrive vers 14h30 à l'hôtel Canyon Plaza Resort.

 http://www.grandcanyonplaza.com/

Belle grande chambre comme toujours ( encore deux grands lits! ), et mon balcon donne sur la piscine, c'est agréable :-)


Ma chambre au Canyon Plaza Resort

Mais je n'ai pas le temps d'y aller, il faut que je visite une partie du Grand Canyon cet après-midi!

Comme j'ai laissé mes tennis douloureuses à Las Vegas, il fallait que je me trouve une paire de chaussures "larges" et confortables pour me permettre de marcher plus ou moins bien dans les parcs, car avec les bottes, c'était vraiment douloureux à cause de la déformation de mon gros orteil droit :-/
Hélas, la seule chose que j'ai trouvé sur ma route le matin était une boutique d'hôtel où j'ai dû me contenter de chaussures de plage ( ! ) et en plus, pas à ma taille, j'ai dû prendre du 40 car il n'y avait pas de 39 ( bon, toujours mieux que du 38, dans mon cas! )!



C'est donc armée de ces "pataugeoires" bleues que j'ai repris la moto vers 15h pour atteindre l'entrée du Parc National de Grand Canyon, heureusement toute proche ( 3 miles environ, encore un hôtel très bien placé! ).
Arrivée aux guichets, j'ai demandé à acheter un passe "America the Beautiful" ( 80$ )

http://www.nps.gov/findapark/passes.htm

 qui est un passe pour tous les Parcs Nationaux des USA valable un an glissant, car vu le prix d'entrée de chaque parc individuellement ( 10 à 25$ ), vu que je prévois d'en visiter 6 ( je ne compte pas Monument Valley qui n'est pas un Parc National ), et vu que pour quelques uns, je les visiterai même deux fois ( une fois le PM et une fois le lendemain matin en repartant de mon hôtel ), il est nettement plus avantageux pour moi, même pour seulement 9 jours de vacances!
Une fois le passe signé devant le ranger, il me donne de la documentation sur le Grand Canyon et me dit que pour plus d'informations, je trouverai le Visitor Center un peu plus loin...à 7 miles ( plus de 11 km ) ;-D Ca donne une idée des dimensions des Parcs aux USA ;-D
J'ai à peine le temps de faire quleques miles au milieu d'une belle forêt de pins que je vois une voiture garée sur le bas côté.
Dans les parcs nationaux, c'est souvent signe qu'il y a un animal à voir pas loin.
Et en effet, dans le sous-bois est couchée tranquillement une biche, donc photo obligatoire, mais sans trop l'approcher pour ne pas risquer de la déranger!


Biche à Grand Canyon NP















Par acquis de conscience, malgré ma bonne préparation en amont ( merci Maryse et Marc pour votre documentation :-) ), je vais au Visitor Center pour me faire confirmer que mon plan de prendre la navette bleue puis la rouge ( navettes gratuites ), en direction du terminus Hermits Rest ( dans la partie ouest de South Rim ), est la bonne, l'idée étant de m'arrêter aux différents points de vue au fil de la route, sachant qu'il y a une navette qui passe toutes les 15 mn pour continuer le périple.

Plan de Grand Canyon


Et là commence une merveilleuse après-midi où je m'en mets plein les yeux à chaque point de vue ( chance pour moi, la plupart est située à 5mn maxi de marche de l'arrêt de bus, vive la belle organisation américaine :-) )
Contente de mes chaussures qui me font nettement moins mal que bottes et tennis, j'irai même jusqu'à accomplir l'exploit de relier deux points de vue ( parmi les plus rapprochés, bien sûr ;-D ) à pied, soit 0,8km ;-D ( encore un bon point pour le plan du site, très précis, qui donne la distance entre chaque point de vue, chapeau bas les concepteurs du plan! )
Au cours de mes nombreux arrêts, je tomberai plusieurs fois sur une petite bande de 4 jeunes espagnoles, et on se mettra mutuellement à contribution pour se prendre en photo devant des paysages grandioses!
Selon un rituel, elles m'ont demandé à chaque fois de les prendre une fois en train de faire les folles et de grimacer, et une fois souriantes mais sages, photos clairement faites pour deux types de destinataires ;-)

A chaque point de vue, je me demandais si c'était de dévoués rangers qui avaient planté là des arbres bien verts ou posé des souches d'arbres morts juste pile où il fallait pour faire un bel avant-plan pour les photos, trop joli ;-)

Bon, là, justement, les photos s'imposent, plus que les mots, même si hélas elles ne rendent absolument pas la dimension titanesque du site ( même si des fois j'ai essayé de mettre des personnes dans le champ pour l'échelle ).




Grand Canyon NP

Grand Canyon NP ( colorisé ;-) )

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP



Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Grand Canyon NP

Un seul et unique conseil : allez voir le Grand Canyon avec vos propres yeux, c'est vraiment impressionnant!
En plus, au fur et à mesure de l'avancement dans l'après-midi, le ciel s'est un peu couvert, au point que je n'ai pas estimé utile d'aller jusqu'au terminus d'Hermits Rest ( point de départ de randonnées que je n'ai aucunement l'intention de faire ). J'ai donc fait demi-tour à Pima Point ( attention, tous les arrêts de l'aller ne sont pas forcément doublés d'un arrêt pour le retour! Mais c'est clairement expliqué sur le plan ) et j'ai profité du temps de trajet jusqu'au Visitor center pour rédiger sur mon smartphone un mail de résumé pour ma tribu, il ne faut pas perdre une minute de mon temps ;-)
Le temps d'acheter un sandwich à la boutique du VC car je savais que je n'aurais pas l'énergie de resortir au resto le soir, et j'ai repris ma moto pour rentrer. Le soleil ayant disparu de l'horizon, j'ai eu bien froid pour le retour, en blouson d'été et presque tongues ;-D
Mais je préférerai toujours avoir trop froid que trop chaud, donc je ne me plains pas!
Arrivée épuisée ( on va dire que c'est l'altitude, le South Rim étant en moyenne à 2100m quand même! Je n'ose pas évoquer la marche ;-D ) à 20h15, à peine une heure après je m'effondrais dans mon très confortable lit pour rêver de tous ces beaux paysages après les avoir vu en vrai dans la journée :-)
Et je n'ai même pas fini mon sandwich, c'est pour vous dire à quel point j'étais fatiguée ;-)




2 commentaires:

  1. Salut Isabelle, je suis super content d'avoir vu et lu ton blog, les photos et les textes sont excellents, moi qui adore la photo, j'en ai pris pleins les yeux, ça me donne vraiment envie d'y aller un jour, merci du partage et bravo à toi pour cette belle aventure, cordialement François

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut François, contente que mon blog t'ait plu :-)
      Appel de phare!

      Supprimer