samedi 24 juin 2017

Le Sri Lanka en solo en Royal Enfield, 3 avril, prise en main de la Royal Enfield :-)



Réveil à 7h pour un pdj à 7h30, car j'ai rendez-vous à 8h avec le chauffeur de Sha Lanka. J'avais demandé à partir plutôt à 7h mais je me doutais de la réponse de Suranga, logique : on n'arriverait quasiment pas plus tôt à Colombo à cause des embouteillages, notamment des écoles, où je crois avoir compris qu'ils ont la même méthode qu'aux USA : bloquer toute la circulation quand les enfants descendent des bus...
Un des logements que je n'avais pas réservé d'avance est le dernier de mon séjour, ici à Negombo, avant de reprendre mon vol pour Paris le lendemain matin. Je m'étais dit que j'allais attendre de voir comment était celui-ci, donc comme la chambre était parfaite, à part le cri des oiseaux tôt le matin et un peu de circulation, que la dame est charmante et que le petit-déjeuner m'a parfaitement convenu ( œuf au plat, thé avec du lait, toasts avec de la margarine pas trop mauvaise ( je crois que je n'ai jamais eu de beurre au Sri Lanka! ) et assiette de fruits frais ), j'ai décidé de loger là à mon retour à Negombo dans 15 jours. Je demande à mon hôtesse, c'est bon il y a de la place et j'aurai la même chambre avec ses deux belles grandes fenêtres :-)
Je prends donc mon pdj dans le jardin, face à un manguier; bon, les fruits ne sont hélas pas encore mûrs, mais qui sait, peut-être quand je reviendrai y loger pour ma dernière nuit... ;-)


Pdj à la Leisure Villa

Ma chambre à la Leisure Villa

Mangue pas mûre ;-)

Mon chauffeur arrive en retard. Ça nous prend une bonne paire d'heures, dans les bouchons, pour arriver à Colombo, à une sorte de préfecture pour les permis de conduire où il y a sur place les plateaux pour passer son permis, auto et moto. Quelques cônes pour les motos et un créneau à faire entre deux poteaux pour les voitures...


















Même si ça a l'air très basique, comme examen, je suis quand même bien contente, avec mon permis français déjà en poche, de n'avoir que des paperasses à remplir pour avoir l'équivalence, ouf ;-)
Ça nous a quand même pris une heure ( heureusement que mon chauffeur était là, seule, j'aurais été perdue! ) pour aller de guichet en guichet pour obtenir enfin mon permis de conduire Sri Lankais...pour 6€ et deux mois de validité!


D'après mon guide, cet homme, qui a décidé de vivre "à l'ancienne", fait partie d'une "tribu" ( secte? ) très respectée par les Sri-lankais, et j'ai de la chance d'en voir un, beaucoup de gens paieraient pour le voir parait-il! Il m'a autorisé à le prendre en photo.
Mais que vient-il faire dans une administration qui délivre des permis de conduire? ;-)


Mon permis de conduire sri-lankais :-)

















Pour info, j'ai acheté ce pack "chauffeur pour aller faire le permis à Colombo" à 50$ à Sha Lanka, et je ne regrette pas une seconde! Je suis convaincue que si j'avais dû y aller par mes propres moyens ( bus ou train, puisque je ne pouvais pas prendre la moto avant d'avoir le permis! ), et me débrouiller seule dans les méandres de l'administration, j'y aurais passé la journée, et je m'y serais épuisée! Vraiment un bon plan!

Petit florilège de la circulation vue depuis le 4X4 climatisé de mon chauffeur, à l'aller et au retour :





Le pauvre client a une jambe dans le plâtre!

Déco typique des bus


Camion bien décoré :-)




















Avec tout ça, on ne rentre à Negombo que vers 14h, où Suranga me montre les motos qu'il a, pour que je décide par moi-même. J'hésite entre le petit trail Honda SL 240 et la Royal Enfield 350 ( pas de 500 )... mais pas longtemps : je me suis assise dessus et j'ai immédiatement constaté qu'elle était plus basse que celle que j'avais essayée à Levallois avant mon départ. Suranga me suggère de l'essayer en faisant un tour dans Negombo et ça finit de me convaincre, c'est elle qu'il me faut :-) D'autant plus qu'elle a la même hauteur de selle que le trail Honda mais là, j'ai quand même un peu plus de couple avec la 350...



MA Royal Enfield pour 14 jours :-))))




Elle coûte 35$ par jour ( 23 pour la SL ), avec les assurances, mais pour 14 jours de location il y a 12 % de réduction... soit 431$... mais 3 % de frais de carte bancaire ( je le savais, tout était clair sur le site de Sha Lanka ) car je n'avais pas envie d'emporter autant d'argent liquide avec moi, j'en ai bien assez comme ça pour le reste de mon séjour...
Petit problème au moment de payer : son terminal de carte bancaire ne fonctionne pas, problème de ligne téléphonique qu'il n'a pas eu le temps de résoudre puisqu'on est dimanche.
Il me demande si je peux aller retirer les sous au DAB, je le préviens que ça ne marchera sûrement pas parce que j'ai déjà fait de gros retraits en France pour changer des dollars et effectivement quand j'y vais, la machine ne veut rien me donner.
Donc en dernier recours on fait 200 m pour aller jusqu'à une boutique de souvenirs que tient sa mère et je paie par carte bancaire là-bas ( sans problème ), charge à sa mère de le rembourser! 
Il m'explique les bases de l'utilisation de la RE ( rien de spécial ), fait le plein d'huile en se servant d'un entonnoir "naturel" ( la longue feuille d'une sorte de sisal qui pousse juste à côté ) ;-) 




et après que j'aie installé mon sac-polochon ( Suranga me prête un très long tendeur bien pratique ) et monté le support de mon GPS au guidon, je suis enfin prête à partir...à 15h, et sous une chaleur accablante! 





Premier plein.

La RE a plus de 10.000 km au compteur.

Fabrique de tuiles.

Fabrique de tuiles


Comme c'est une heure plus tard que je ne l'aurais souhaité, je décide de me mettre tout de suite dans le rythme frénétique de la conduite du coin et j'avoue que je remonte pas mal de voitures, de bus et d'autres motos...vive la puissance de mon monstre de fer! ;-D
Je conduirai plus sagement les prochains jours, où je ne serai pas à la bourre! ;-)
J'ai d'abord hésité entre conduire vite et lentement : il y a du pour et du contre pour les deux cas de figure, mais la francilienne que je suis a vite choisi son camp ;-)
C'est vrai que tout le monde se dépasse allègrement un peu n'importe comment, on peut retrouver de front : un bus, une moto, un tuk-tuk, une voiture... tout ça sur une route à deux voies, mais généralement, au moins pour cette demi-journée, ça se passe bien ( pourvu que ça dure! ), ça semble assez "naturel", on dépasse quand on juge que "ça va passer" et les conducteurs ont l'air d'avoir un assez bon jugement ;-D
Ah, et j'oubliais un petit détail : au Sri Lanka, on roule à gauche!
Honnêtement, je l'avais sans doute lu plusieurs mois avant, dans mes guides, lors de la préparation, mais j'avais complètement oublié, je l'ai redécouvert avec mon chauffeur en sortant de l'aéroport ;-D
Bah, pas grave, je vais souvent en Angleterre et en Irlande, je suis habituée! 





Arrivée à Kurunegala je m'arrête dans un hôtel pour boire un Coca ( je consomme pas mal de Coca ( en plus de l'eau ), quand je suis en voyage dans des pays "lointains", car ça m'aide à digérer une nourriture à laquelle mon estomac n'est pas habitué ) et me rafraîchir un peu mais surtout pour avoir du wifi pour voir sur mon smartphone si l'hôtel que j'avais repéré 25 km plus loin avait encore des chambres de dispo sur Booking.com
Oui, plein! J'ai donc réservé une chambre à 25$, car j'avais tout mon temps pour y arriver ( 25 km, donc environ 45/50 mn ).
5 mn après avoir réservé la chambre sur internet, je ressors de l'hôtel et il tombe des cordes, bel orage!
Je tente le coup d'y aller à l'arrache en espérant que ça ne durera pas, car j'ai la flemme de dé-sangler mon sac polochon pour y prendre mes affaires de pluie... raté! ;-)
Je suis déjà bien trempée quand je trouve un abri dans un supermarché ( où une des vendeuses, pour me faire patienter, m'offre gentiment des fruits que je ne connais pas, un peu amers, mais un cadeau, ça ne se refuse pas, et j'en mange bravement une paire! )!

Premier orage!
 Un motard qui s'y abrite aussi me dit que ça ne va pas durer, hélas, au bout d'un quart d'heure, il repart, mais il pleut toujours bien, donc comme ma grosse crainte, c'est de ne pas arriver avant la nuit, je prends mon courage à deux mains et je repars sous des trombes d'eau, et sans les affaires de pluie parce que de toute façon je suis déjà bien mouillée!
Ben là, à cause de la visibilité réduite par la pluie et parce qu'il fait sombre à cause de l'orage, je peux vous dire que je me cale désormais tranquillement derrière une voiture qui ne roule pas très vite!!
C'est là que j'apprécie d'avoir fait une grosse préparation en amont et d'avoir rentré plusieurs hôtels sur mon GPS, dont celui-là, donc je peux y arriver sans trop de problèmes, c'est juste à quelques centaines de mètres près et un gentil autochtone me renseigne!
Mais j'ai quand même de la chance, mon GPS n'a quasiment plus de batterie :-(


Le logement à Melsipura ( 23€ avec pdj ) :Soba Lanka Holiday Resort  





La chambre est sobre mais bien, et avec clim'! Par contre la salle de bain est bouffée par le calcaire le miroir est crasseux, le lavabo guère mieux, l'évacuation de la douche se fait complètement de l'autre côté de la salle de bain donc tout le sol est trempé après une douche...mais bon, pour 25$, ça va!




Les fruits offerts par la vendeuse du supermarché

Je mets mes affaires à sécher!

Mon portefeuille est bien trempé!


Seul bémol, le bâtiment où se trouve ma chambre est au diable Vauvert ( environ 500m! ) par rapport à la réception et au restaurant, et il n'y a qu'à ces deux endroits qu'il y a du wifi :-(
Je m'y installe donc pour rédiger mon CR et manger un bon et copieux riz frit au poulet :-)




Le problème avec ces régions chaudes et humides c'est que mes affaires trempées ne seront pas du tout sèches demain :-(
Mais bon, c'est pas grave: je suis en vacances au Sri Lanka en Royal Enfield, trop bien :-D 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire