samedi 30 juillet 2016

Irlande, 12 juin, avion vers les îles d'Aran :-)




Breakfast irlandais typique ( avec en plus une belle salade de fruits frais ), mais je le demande sans les saucisses, que j'aime très rarement, donc autant ne pas gâcher.



Je garde quand même le black pudding ( boudin noir ) mais il ne me plaît guère non plus, je crois que les prochaines fois, je resterai sur les classiques "eggs and bacon"...



Après quelques photos de nos belles montures devant la chaumière,




nous partons vers l'aéroport du Connemara, à 8 km de là, car nous avons réservé un vol avec Aer Arann Islands pour les îles d'Aran, et plus précisément pour celle d'Inishmore.























Ces îles sont une première pour Francis, et si j'y suis déjà allée plusieurs fois, c'est une première pour moi en avion, les autres fois j'avais pris le ferry à Rossaveal.
Lors de notre préparation, nous avons d'ailleurs douté pendant plusieurs mois de pouvoir y aller avec ce moyen de transport, car cet aéroport était menacé de fermeture, au profit d'un héliport à Galway, donc nettement plus loin des îles d'Aran qu'Inverin, ce qui aurait coûté plus cher aux passagers :-/
Lorsque j'y suis allée en WE l'année dernière, la bagarre faisait rage, l'immense majorité des îliens étant bien sûr pour la conservation de l'aéroport tout proche ( 7 à 8 mn de vol! ).

Voilà quelques photos témoignant de la protestation des îliens que j'avais prises à l'époque :


 Tiens, celle-là devant le Ti Joe Watty's!





Et finalement, ils ont gagné :-)
L'aller-retour coûte 49€, contre 25€ en ferry, pour changer un peu et avoir une vue du ciel de ces belles îles, j'ai trouvé que la différence valait le coup, et même s'il faisait un peu gris, nous n'avons pas été déçus :-)
Les avions ( Xtian, au vu des photos que je lui avais envoyées, m'a dit que c'était des Islander ) sont tellement petits ( 8 passagers maxi, de mémoire ) que le poids qu'ils transportent est très important, ainsi que sa répartition. Nous avons donc été pesés ( oui ;-D ) pour bien répartir nos poids dans l'avion.

La balance pour peser les passagers ;-)
Chance de la distribution des places ( ou un coup de Madame Bonnétoile ), Francis et moi avons été installés juste derrière le pilote, et comme il n'avait pas de copilote, on avait une superbe vue, nettement meilleure que ceux à l'arrière...qui n'avaient même pas de hublot :-)











Mon smartphone m'a fait une drôle de photo, au niveau de l'hélice de l'avion! :



Une vidéo là.

La piste peut paraître un peu courte, non? ;-)



















Môssieur Francis sortant de son avion privé ;-)
















Nous avons pris la navette ( 5€ aller-retour ) pour la principale ville de l'île ( pour ne pas dire la seule ;-) ) : Kilronan. Le chauffeur a fait un peu le guide, c'était sympa même si on n'a pas compris grand-chose ;-D En plus, le temps se dégageait de plus en plus, malgré les prévisions météo nettement plus pessimistes!












Nous sommes allés directement déposer nos petits bagages au Kilronan Hostel ( la plupart étant restés au B&B de la nuit précédente, avec accord des proprios ),  la seule auberge de jeunesse de l'île, où nous avons été accueillis très chaleureusement.



D'ailleurs, l'attention avait déjà commencé en amont : comme la saison n'était pas encore haute, ils nous avaient gentiment réservé un dortoir de quatre en-suite pour nous seuls, 25€ par personne avec le pdj "continental léger" ( soit 50€ pour deux, pour comparer aux 70€ des B&B avec Irish Breakfast ). Et le charmant jeune homme nous a appris que les entrées pour le Fort Aengus étaient comprises dans le prix, parfait, puisqu'on comptait le visiter! ( toujours 2X4€ d'économisés...ou de reportés sur une pinte de cidre, par exemple o:-) )
Bien contents de notre choix, nous sommes partis vers la jetée






pour aller prendre les vélos à assistance électrique qu'on avait réservés chez Aran Bike Hire ( 30€ la journée par vélo, contre 10€ pour un vélo normal )





A propos de prix, dommage qu'ils n'aient pas de tarif à la demie-journée, puisque nous ne sommes arrivés là-bas qu'à 11h mais la balade sur cette île vallonnée nous a en tous cas convaincus que nous avions fait le bon choix avec l'assistance électrique! Les quelques cyclistes rencontrés peinaient bien dans les côtes!
C'est donc avec un beau temps ensoleillé qu'on a démarré notre balade à VAE sur Inishmore.
Je laisse désormais parler les photos, avec juste quelques commentaires, le plus dur, comme d'habitude, étant de faire une sélection parmi les centaines prises ;-) Il faut dire que cette île est tellement photogénique!




























































Visite du fort préhistorique Dun Aengus ( environ 1/4h de montée en marchant tranquillement ) d'où on a une vue ( vidéo ) sur une grande partie de l'île :
























Durant toute notre visite, on verra un "chien fou" solitaire courir sur le site jusqu'au bord des falaises après les goélands!




Vous voyez le chien?!



































































































Retour au centre d'information



où j'ai acheté quelques cartes postales sympas dans une boutique : en allant payer, j'ai appris que c'était la dame elle-même qui en était la photographe, bravo à elle :-)




Il est maintenant temps d'aller manger à l'adorable chaumière toute proche, le Teach Nan Phaidi




dont j'ai découvert les délices l'année dernière ( merci Tripadvisor! ), et je ne peux pas m'empêcher de reprendre la même chose tellement je m'étais régalée la première fois : des lasagnes maison accompagnées d'un délicieux coleslaw et Francis, toujours rassasié par le FIB, ne prend qu’une soupe à la tomate.



Quelques boutiques à côté du resto :



Nous reprenons les vélos pour continuer notre périple, toujours avec un beau soleil.








Fort de notre assistance électrique pour la remontée, nous nous aventurons dans un chemin herbeux descendant fortement, suivant des panneaux "Clochán" ( gaélique ) dans l'espoir de voir des "beehive huts", ces petites huttes en pierres qu'on trouve aussi pas mal sur la péninsule de Dingle. Nous ne les trouverons jamais :-(




Je craignais beaucoup la remontée, mais en réglant le vélo sur l'assistance la plus forte, je suis bluffée par les ailes que ça donne au vélo, et je me retrouve en haut en un rien de temps, ayant même perdu Francis qui doit vouloir économiser la batterie en utilisant un mode où il faut fournir plus d'efforts!
Pas grave, je me dis qu'il me rattrapera bien assez vite donc je continue la route et peu de temps après, je tourne vers le site des  "Sept églises", qui ne sont en fait qu'au nombre de deux ;-)












































J'y traîne plus de temps que je ne l'aurais fait naturellement, espérant y voir arriver Francis, en vain.
Je reprends donc ma route et, via sms, il m'expliquera qu'il n'a jamais trouvé ce site, malgré mes indications ultérieures. Je lui écris que je ne me sens pas de faire tout le tour de l'île avant les 18h où on doit rendre les vélos, et je prends donc la "route du milieu" pour rentrer tranquillement.








C'était sans compter sur un petit panneau alléchant m'annonçant un autre fort,



Dun Eochla, moins connu que Dun Aengus, peut-être moins spectaculaire parce qu'il n'est pas au bord d'une haute falaise, mais pourtant très bien conservé.
Mais le chemin qui y monte est tellement raide que je dois descendre du VAE ( pourtant en mode sport! ) et le pousser pour les 50 derniers mètres.
Mais ça en valait la peine ( malgré les nuages qui commencent à s'accumuler ) et nous ne sommes que trois sur le site, ça change de Dun Aengus!












Je repars ensuite en direction de Kilronan et je fais une pause cidre au pub Ti Joe Watty's, en me disant que je vais peut-être voir passer Francis.






Mais comme je lui ai vanté ( par sms ) les mérites de Dun Eochla, il y est aussi allé ( même problème de pente et mêmes 50 mètres à pied en poussant le vélo )...mais n'a jamais trouvé le fort?! ( je ne me l'explique pas! ;-) )
Je repars tranquillement vers le centre-ville,




puis je vais au resto Pier House pour voir les menus ( et les photographier pour les montrer à Francis pour voir s'il y trouve son bonheur ). Chance, la serveuse à qui je demande quelques explications est française, ça facilite les choses :-)
En sortant, je reçois un sms de Francis...me disant qu'il vient de déposer le VAE chez Aran Bike!
Comme c'est juste à côté, j'y dépose aussi le mien, récupère la caution et je rejoins Francis à l'Auberge de Jeunesse, où il s'est installé dans notre dortoir "perso" de 4 en-suite, avec vue sur la mer, la plage, le port, cool :-)






En allant dans la salle de bain ( robinets du lavabo séparés, bien sûr ;-) ) je m'aperçois que j'ai pris un beau coup de soleil durant la journée!



Comme la carte convient à Francis, et que le resto est tout proche, on va manger au Pier House, et je commande un "seafood platter", copieuse assiette de poissons fumés et fruits de mer, qui sera la première d'une longue série durant mes vacances : on va longer l'Atlantique durant deux semaines, autant en profiter et comme dirait l'autre..."c'est bon pour ce que j'ai" ;-))



Et Francis a mangé sa première Seafood Chowder, soupe de poissons et fruits de mer bien crémeuse, qu'il a beaucoup apprécié. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire