dimanche 10 février 2013

Lundi 19 novembre, de Cangas de N. à Lugo



Départ à 9h15 ( je me relâche! ) par 4,5° de mon hôtel La Casilla :

http://www.hotellacasilla.com/index2.html

après avoir pris un pdj sommaire mais bon ( tartine grillée beurrée ) au restaurant de l'hôtel.
Il y a plus de soleil, mais je passe parfois encore dans les nuages... ou au-dessus, ce qui donne de belles vues :-)
Les couleurs d'automne des feuillus contrastent avec le vert des sapins, c'est vraiment beau!

Espagne du Nord-Ouest



Espagne du Nord-Ouest

Horréo

Espagne du Nord-Ouest

Espagne du Nord-Ouest

Espagne du Nord-Ouest

Espagne du Nord-Ouest

Espagne du Nord-Ouest














Espagne du Nord-Ouest

Passage d'un col à 1146m, ça baisse doucement, on n'est plus dans les Picos de Europa!
Ah, oui, je crois que j'ai oublié de vous dire : depuis le départ de Santander, j'ai quasiment toujours été sur l'un ou l'autre des chemins de Saint Jacques de Compostelle ( il y en a beaucoup! ) mais je n'ai jamais vu un seul pèlerin. Il faut dire que la météo n'a pas toujours été top, et il fait froid! Ils doivent surtout faire ces chemins au printemps ou en été, et je les comprends!

Sue les chemins de St Jacques...

En traversant Grandas de Salime, je vois une belle église que je veux photographier. En m'arrêtant un peu plus loin, je passe devant un parc où les arbres ont des tons variés d'automne, je décide donc d'y passer avant d'aller à l'église.
Belle surprise au milieu du parc, un bel horréo :o)



Grandas de Salime
Grandas de Salime


Grandas de Salime

Grandas de Salime






























Je continue ensuite dans des paysages de montagnes ( plus arrondies que dans les Picos ) plein d'éoliennes, qui alternent avec des champs de choux près des villages.
Ah, les fameux "choux"! A priori, d'après ce que j'ai déduis plus tard, ces feuilles de choux qu'on appelle grelos en Galice et verdura dans les Asturies ( et en Cantabrie, je pense ) sont grosso modo des feuilles de navets : on les récolte au fur et à mesure de leur pousse, sur la tige, et on en fait des potées typiques de ces régions, en y ajoutant diverses charcutailles :-)
Je croiserai des dizaines de ces champs de "feuilles de choux" tout au long de mon séjour!
Et là, je croise aussi mon premier pèlerin de Compostelle, je n'y croyais plus!
Pour être sûre, je lui demande, et il confirme, tout fier ( et il a raison de l'être! ) et m'autorise volontiers à le prendre en photo.

Pélerin de St Jacques


3/4h plus tard, j'arrive à Lugo, dont le centre historique est entièrement ceint d'une muraille romaine dans un excellent état de conservation.
J'avais donc réglé le GPS sur l'adresse de l'hôtel réservé la veille,

 http://www.pazodeorban.es/

ce qui m'a autorisée, malgré le sens interdit ( c'était précisé "sauf hôtels" ), à pénétrer dans les murailles piétonnières jusqu'au pied de l'hôtel, où j'ai été reçue par le charmant patron. Tout au long de nos échanges durant les quelques heures de ma présence dans son hôtel, il n'a pas arrêté de s'excuser de ne parler ni français ni anglais ( normalement j'ai un employé, français, qui parle également très bien anglais, mais il est en vacances )!
Et quand je lui ai dit que j'avais besoin d'une bonne connexion wifi, il s'est encore excusé que les "petites" chambres ( dont celle que j'avais ) avaient une moins bonne connexion que les grandes, qui donnaient de l'autre côté. Mais il a soudain eu une idée : il est descendu en trombes au rdc et il est revenu avec un long câble pour brancher internet de mon ordinateur directement sur le secteur ( euh, on dit comment, Xtian? ), ouf, ma relation avec ma tribu était sauvée ;-)
Après installation dans ma chambre aux beaux meubles anciens, il m'a expliqué comment aller garer ma voiture au parking privé de l'hôtel, situé hors les murs mais juste à côté de la porte par laquelle j'étais entrée, donc à peut-être 300m de l'hôtel, parfait!

Lugo

Lugo



Hotel Pazo de Orban Lugo
Hotel Pazo de Orban Lugo


Hotel Pazo de Orban Lugo
Hotel Pazo de Orban Lugo









 












Dès 15h20, je ressors de l'hôtel et je pars à l'assaut des ruelles de cette belle vieille-ville, et de sa cathédrale.
Bon ben là, pas grand-chose à dire, les photos parleront d'elles-mêmes. Je remarque en les revoyant que j'ai de la chance d'être là hors-saison ( et il fait beau et 17° :-) ), je pense qu'en été, ces rues doivent être noires de monde!

Lugo

Lugo



Lugo

Lugo

Lugo


Lugo

Lugo
Lugo
Lugo

Lugo


Lugo

Lugo

Lugo


Lugo



Un des accès à la muraille


























Je fais ensuite un tour sur le chemin de ronde des remparts et, comme j'ai un petit creux en milieu de PM ( je n'ai pas déjeuner! ), détour par un charmant salon de thé :-)

Remparts de Lugo

Remparts de Lugo

Remparts de Lugo

Remparts de Lugo

Lugo

Lugo


Après être retournée faire une pause à mon hôtel, je suis ressortie de nuit, pour voir la vieille-ville sous un autre éclairage, et pour dîner, d'ailleurs pas loin de mon hôtel, au restaurant Antas située sur une adorable placette.

http://restauranteantas.com/

j'ai pris des gambas à l'ail, un demi-lapin en sauce aux champignons :-) et un fromage très quelconque avec une espèce de carré de marmelade solide dessus :-/
Le serveur m'a apporté un petit digestif offert par la maison, que j'ai dégusté en regardant une chaine espagnole parler de la bagarre entre Copé et Fillon à l'UMP ;-)

Lugo

Restaurant Antas à Lugo

Restaurant Antas à Lugo

Restaurant Antas à Lugo


Actualités au restaurant Antas à Lugo





























Lugo by night







Lugo by night





















De retour à l'hôtel, comme j'avais un bon wifi, en voyant qu'il y avait une mise-à-jour proposée sur mon Ptit Blanc, j'ai dit "oui" comme j'ai l'habitude de le faire.

ERREUR FATALE!!!

Il s'agissait en fait d'une méga mise à jour ( a priori carrément l'installation D'une nouvelle version d'Ubuntu, si j'ai bien compris par la suite! ) que je n'aurais pas du tout dû faire en cours de vacances : non seulement ça a pris des heures ( quand j'ai voulu dormir, comme de tps en tps il fallait approuver la suite de la màj, j'ai décidé d'installer le mini PC sur ma table de chevet pour répondre la nuit, quand je me réveillerais, la misère :-/// ) mais en plus ça a tout changé, je ne reconnaissais plus rien, le mini PC est alors devenu le Ptit Etranger :-/




















Malgré tout, la literie était de qualité, donc j'ai quand même passé une bonne nuit :-)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire