samedi 4 octobre 2014

Irlande, 10 septembre, d’Eyeries à Glenbeigh ( Ring of Kerry )



Au réveil, comme prévu, grand ciel bleu sans un nuage, j’ai vraiment de la chance avec la météo. Les irlandais aussi : contrairement à nous, qui avons eu un été vraiment pourri, ils ont eu un très bel été, notamment dans l’Ouest, et ça continue ! :-)
De ma chambre, j’ai une vue sur l’arche en pierre du jardin, qui ouvre une fenêtre sur l’océan au loin, c’est très joli ( mais l’arche n’est pas encore au soleil )
Breakfast à 8h, comme toujours, mais là, je suis particulièrement gâtée car il y a des fromages ( dont du bleu ! ), et des scones maison, en plus de tout le reste :-)
Cette fois, j’ai cédé à mon estomac récalcitrant et j’ai demandé mes œufs au bacon sans boudin ; avec tout le reste, je devrais pouvoir tenir quelques heures ;-D






















Repue, j’étais en train de me diriger vers ma chambre quand la proprio m’a rappelée : ayant remarqué que j’aimais faire des photos, elle me montre par la fenêtre deux chatons qui viennent de grimper sur l’arche en pierre du jardin, qui en plus est maintenant au soleil ! Elle ne les avait jamais vu faire ça avant ! Ils ont vraiment l’air de poser ! Bien vu, je mitraille…et elle aussi, avec sa tablette ! Mais il y a des reflets à cause de la vitre, alors elle entrouvre la fenêtre basculante, où je glisse mon APN…mais où elle ne peut pas passer sa tablette trop volumineuse ! Vieille technologie : one point ! ;-))


En partant, je fais encore quelques photos de cette vue superbe qu’ils ont de leur jardin…

Là, on voit la mer, au fond...



















Et je pars visiter Eyeries, un autre village aux maisons très colorées, comme Allihies hier,































puis je continue le long de cette magnifique côte, toujours sur la WAW, bien sûr !
 Mes yeux se gorgent de verts et de bleus éclatants, qu’elle est belle, mon Irlande, sous le soleil !
























Je reste une vingtaine de minutes à contempler une vue époustouflante sur la mer, avec des ruines parfaitement intégrées au paysage :-)

















































  Je mets un peu d'Irlande dans la voiture.



Je vois des bateaux, des ânes,










je me ressource un long moment dans un cimetière marin lumineux, avec une église en ruine peut-être encore plus jolie que lorsqu’elle était entière !





























































 Je n’avance pas ( comme dans mon CR d’ailleurs ;-D )…mais qu’est-ce que je me régale :-)
Et je ne gêne personne en m’arrêtant souvent : je ne croise quasiment aucun véhicule !
Cette péninsule de Beara est vraiment splendide sous le soleil, désolée, je me répète, mais les mots me manquent… pas les photos, par contre ;-D
Allez, admirez :


























Arrivée à Ardgroom, je suis toute contente de passer devant une Poste-épicerie qui fait aussi internet café : j’ai toujours à l’esprit qu’il va falloir que j’imprime ma carte d’embarquement pour mon vol retour avant d’être à l’aéroport, sinon ça va me coûter une fortune ( plus que le prix du billet aller-retour, dément ! ), et j’ai toujours du mal à demander qu’on me rende ce service dans mes B&B, je ne suis pas d’une nature quémandeuse :-/















Hélas la réjouissance est de courte durée : leur PC est en panne, pas de connexion à internet, ça n’est pas maintenant que je résoudrai mon problème :-(
Mébon, ça n’est pas ça qui va attaquer mon moral, je fais un peu plus loin une pause noisette dans un joli petit café moderne et pimpant, qui loue aussi des vélos. Comme il y a du wifi, j’en profite pour envoyer quelques photos de mon smartphone à ma tribu.
Je n’avais pas vu le nom du café, mais grâce à mon ami Google et un peu de déduction, je l’ai retrouvé :

pedalsandboots.ie/





























Je reprends ma nonchalante allure d’escargot sur des petites routes à moutons, avec de l’herbe au milieu, en fait un pseudo raccourci comme il arrive à mon GPS de m’en proposer : il fait peut-être quelques centaines de mètres de moins que la route normale, mais vu la moyenne qu’on y fait, ça n’est pas plus rapide. Ca tombe bien, je suis en vacances et la vue est très jolie :-)

































A force de persévérance, j’arrive enfin à Kenmare ( à 15h ! ), que je traverse sans m’y arrêter ( bon, quelques secondes, pour des photos, quand même ! )






 et j’établis ensuite un record en réussissant à ne pas m’arrêter une seule fois pendant 25 km, jusqu’à Sneem. A la limite de l’exploit, pour moi, sachant que j’ai deux gros handicaps : je suis en Irlande, et il fait beau ! ;-)
Mais je rattrape vite cet égarement passager en faisant une large pause à Sneem. Ce village est littéralement pris d'assaut par des cars de touristes qui envahissent la placette principale et le Dan Murphy’s Bar, qui doit être un pub installé là depuis des lustres, puisqu’il a même droit à sa photo sur des cartes postales dans les boutiques de souvenirs « vert Irlande » plantées autour de la place…










Je commence à regretter un peu de ne pas avoir plutôt mangé à Kenmare, mais je laisse une chance à Sneem en consultant mon GdR. J’avais surligné le Dany O’Shea’s, je demande dans une boutique s’ils connaissent, oui, il faut traverser le pont et c’est un peu plus loin.
Je suis épatée par le pont qui a une chaussée séparée pour les piétons, étonnant dans un si petit village, mais peut-être devenu nécessaire ( il a l’air d’avoir été rajouté au pont existant ) à cause de la foule déversée par les cars ?
Le problème, c’est que ce trottoir, bizarrement, est presque fermé à l’autre bout, il y a juste un tout petit passage étroit dans le muret de séparation, et mes fesses, euh…enveloppées… coincent un peu pour le franchir :-D Bon, vu le gabarit des américaines alentour, je ne suis pas la seule à avoir ce problème ;-D




Dès le pont passé, je change d’avis en voyant la carte du « Village Kitchen », que j’avais d’ailleurs aussi repéré dans le GdR : son "Castletownbere ( oui, j’y étais la veille au soir, si vous suivez ! ) smoked salmon and crabmeat platter" me fait de l’œil, je n’y résisterai pas.
Et en plus, j’arrive à point nommé pour prendre la meilleure place de ce petit resto (deux personnes la quittent quand j’arrive, Madame Bonnétoile est parfaitement synchrone), devant une baie vitrée donnant sur la rivière.
Repas parfait, vue parfaite, belle vie :-)



Sauf quand je monte à l’étage pour aller aux toilettes : une odeur pestilentielle de remontées d’égouts agresse mes narines, ils doivent avoir un problème de canalisation. Le pire, c’est que le temps de redescendre, l’odeur s’est propagée à la salle de restaurant, heureusement que j’ai fini de manger, mais dur, dur pour ceux qui arrivent :-(
Je sors en me disant que si je décide de noter ce resto sur Tripadvisor, il faudra quand même que je souligne ce problème, même s’il est, je l’espère,  occasionnel.
Mais au moment où je franchis la porte vers l’extérieur, l’odeur me prend à la gorge, encore plus forte : le problème ne venait pas de leurs toilettes, il est « général » !? Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais toute la rue empeste, ça sent l’épandage de purin, un vrai bonheur ;-D
Je suis bien contente de repartir !
Ah, j’ai oublié de vous préciser que depuis Kenmare, je suis entrée dans le fameux « anneau du Kerry » ( Ring of Kerry ), ou péninsule d’Iveragh, dont tout américain d’origine irlandaise digne de ce nom se doit de faire le tour lors de son voyage en Irlande ( d’où les masses de cars à Sneem ) !

etc, etc…

Je vais aller directement au but : je l’ai parcouru au moins 7 ou 8 fois, et bien cette fois-ci, il m’a moins impressionnée que les précédentes. Je suis encore tellement sous le charme des sauvages péninsules de Mizen Head, Sheep’s Head et Beara que je viens de parcourir ces derniers jours, que je me demande pourquoi le Ring of Kerry est tellement plus réputé ?
Bien sûr, il y a quelques spots, comme notamment Ladie’s View ( que je verrai demain ), mais au global, au moins pour cette fois, je suis moins sous le charme !
Bon, bien évidemment, il faut relativiser tout ça, et au vu des photos suivantes, vous allez trouver que je fais la fine bouche ;-) Mais je peux, j’ai de quoi comparer ;-)











MDR!!! 






























Passage éclair à Waterville.







A l’approche de Glenbeigh, je n’ai toujours pas de logement prévu, et comme je n’en trouve pas dans mes guides ( je n’avais pas prévu de traîner tant, mon RB devait me ramener jusqu’à Kenmare, en théorie, beau retard ! ), je fais appel par sms à mon joker Francis, qui gentiment s’attelle à la tâche sur son Mac, à Nantes. Mais je suis difficile ;-) : un premier logement fait trop hôtel à mon goût, je n’arrive pas à trouver le 2ème, et dans le B&B suivant, la dame n’a pas l’air d’avoir envie de s’embêter juste pour une seule personne :-/ Elle me lâche cependant que je pourrai peut-être trouver un peu plus loin, juste après le Kerry Bog Village.
Ce nom fait immédiatement tilt dans ma tête, car c’est une sorte de petit folk park (reconstitution de maisons anciennes du coin) que j’avais envie de visiter, ça serait parfait pour demain matin.
Je cherche donc le B&B dont elle m’a parlé, je passe le Bog Museum, je vois d’abord un panneau, tout seul au bord de la route, et je comprends que le B&B est situé à cette hauteur, mais sur une route parallèle, à gauche, que je rejoins à une bifurcation un peu plus loin.


Je sens bien ce B&B ( Hillcrest House ) qui est nettement moins clinquant et neuf que celui d’où j’arrive, et je suis accueillie par une dame charmante, Bridget, ( et qu’en plus je comprends bien, un très bon point ;-) ) qui me dit qu’elle a de la place pour moi, et à 30€ la nuit, le prix le moins cher de mon séjour ! Grande chambre twin en-suite, rien à redire, ah, si, la vue n’est pas exceptionnelle, ça donne sur une cour à l’arrière, avec des montagnes au loin, mébon, il ne faut pas exagérer, c’est quand même très bien ;-)





Et au final, ce bon plan, je l'aurai eu, par ricochet, grâce à Francis qui m'a dirigé sur le B&B qui m'a donné cette adresse, merci Francis :-)*
Bridget m’offre un thé avec vue sur le plus haut somment d'Irlande, le Carrantuohill (1038 m)



et discute avec moi ; c’est elle qui me dira qu’ils ont eu un été exceptionnel cette année, mais aussi les 3 années précédentes, alors que les 4 d’avant avaient été très mauvais. Elle tient ce B&B depuis plus de trente ans ! Elle s’étonne aussi de la quantité de touristes français qu’il y a eu cette année, d’après elle une année record pour cette nationalité ! J’émets l’hypothèse du mauvais été qu’on a eu en France, mais a priori, ça n’est qu’une explication partielle car plusieurs de ses amies « logeuses » ont des appartements, et ils ont tous été réservés pour l’été par des français, mais depuis quasiment le début de l’année, alors qu’on ne savait pas encore qu’il allait faire mauvais en France !
Bref, il se fait tard, il faut que je songe à manger ( oui, ventre sur pattes, je sais ;-/ ) et je lui demande si le pub à côté du Bog Museum est bien. Pas mal, mais il ne sert pas de repas à cette heure, donc je devrai repartir jusqu’à l’entrée de Glenbeigh pour manger une nourriture de « pub grub » au Glenbeigh Hotel.
N’ayant en fait pas trop faim, je me « contenterai » d’un sandwich au bœuf  ( dont je laisserai la plupart du pain de mie blanc, quelconque ) et d’un bol de moules au beurre d’ail. L’avantage, ici, c’est que les fruits de mer sont presque toujours décortiqués, et c’est valable aussi pour les moules ! Mon bol, qui me paraissait petit en arrivant, s’avère en fait bien copieux puisque les moules sont sans coquilles ! Et je ne me ruine pas avec une facture de 15,20€ y compris mon verre de cidre !



Retour au B&B accompagnée par une belle lune :-)

734 km au compteur, mais j’ai oublié de regarder hier soir donc si je ne me trompe pas dans mes calculs, j'ai fait 356 km ces deux derniers jours, soit une moyenne de 178 km par jour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire