jeudi 30 octobre 2014

La Zouzoute en Chine, de Pékin à Shanghai, octobre 2014. Jeudi 16, Pékin.

Comme c'était un voyage organisé ( séjour de 12 jours, groupe de 25 personnes, via le C.E. de ma boite ), je ne vais pas faire beaucoup de CR, surtout vous montrer des photos des sites visités, en détaillant un peu plus les quelques fois où je me suis échappée du groupe pour partir seule "à l'aventure" quelques heures ( pas facile quand on sait que peu de chinois parlent anglais! )...

Nous avons visité : Pékin ( et la Grande Muraille ), Xi'an ( et l'armée de terre cuite ), Guilin, Yangshuo ( deux villes situées dans une région pleine de superbes "pains de sucre" ) et Shanghai, plus Suzhou et Luzhi ( ville et village pleins de canaux ), où nous n'avons pas logé. 

Jeudi 16 octobre, Pékin ( Beijing )

Nous serons avec une guide "nationale", Wang, alias Isabelle



( coïncidence! C'est justement mon prénom! Les chinois qui apprennent une langue "occidentale" ont pour habitude de se donner un prénom dans cette langue ) tout au long du séjour, à laquelle viendront s'ajouter, au fil des destinations, des guides locaux ( Julien à Xi'an, Edmond à Guilin/Yangshuo et Océane à Shanghai ).

Comme je suis branchée "deux-roues à moteur", je suis rapidement frappée par le grand nombre de  cyclomoteurs électriques dans Pékin! Rien à voir avec mon précédent séjour là-bas, au début des années 2000...

A priori, deux raisons à cela, bien expliquées dans ce lien :

ttp://quotidienne-agora.fr/2012/08/02/roulez-plus-vert-grace-chine/

Pour résumer :

Alors que la population s’est affolée devant les risques d’une contagion éclair du SRAS, les lieux publics et les transports en communs se sont vidés. Le marché du vélo électrique a alors doublé en à peine deux ans. - See more at: http://quotidienne-agora.fr/2012/08/02/roulez-plus-vert-grace-chine/#sthash.Y6qeTOf9.dpuf
"Alors que la population s'est affolée devant les risques d'une contagion-éclair du SRAS en 2003, les lieux publics et les transports en commun se sont vidés. Le marché du vélo électrique a alors doublé en à peine deux ans."

et :

"Le vélo électrique s’est d’abord imposé en Chine parce que l’État a interdit les motos à essence. Alors que de nombreuses villes des pays émergents sont paralysées par des hordes de scooters pétaradants, la toute puissance de l’État a permis d’éviter ces congestions et d'atténuer la pollution des villes."

Mon opinion brève : c'est une excellente initiative pour la planète, mais attention aux accidents avec les piétons, car on ne les entend pas arriver! 

Je vous en fait un florilège, vus à Pékin et ailleurs dans le pays, dont ceux avec ombrelles dans le sud du pays, pour garder aux femmes leur teint clair ;-))
Je mélange les deux roues, les trois roues, avec et sans moteur, certains de la police, de près, de loin, nets et flous selon les conditions de prise de vue ;-)... 
Que ceux que ce sujet ne passionne pas me pardonnent et aillent rapidement à la suite du texte ;-)
L'avantage, c'est qu'après, je ne vous embêterai plus avec ça... enfin sauf quand ça me concernera personnellement ( side-car, moto-taxi, moto de la police... ;-) )

































































































Notre première promenade sera pour la place Tian an men, où nous voyons bien la présence policière et militaire, mais certains sont quand même assez cools et me permettent de poser avec eux ;-)











 Foule pour le baisser du drapeau, quand la nuit tombe...














Puis nous attaquons le premier de nos lassants ( au moins de mon point de vue! ) repas chinois.
Ils consistent tous, sauf exception, en une série de 8 ou 9 plats, voire plus, tous apportés plus ou moins en même temps sur un plateau tournant posé au milieu de la table; chacun se sert dans ces plats pour le mettre dans sa petite assiette.



De prime abord, pour ceux qui ne sont jamais venus en Chine ( c'est mon 4ème voyage là-bas ), ça peut paraître très varié! Hélas, chaque jour, on a à peu de chose près droit aux mêmes genres de plats, souvent en sauce, et dont on devine rarement quelle viande ils contiennent tellement les morceaux sont petits et tant la sauce couvre le goût :-/
Bon, je me répète, c'est mon avis personnel! Mais j'ai également voyagé en Thaïlande et au Vietnam et j'ai, à l'inverse, d'excellents souvenirs de la cuisine de ces deux pays!
 Donc pour une fois dans ce blog, vous ne verrez guère de photos de mes restos et des plats ;-D
Installation au Guangxi Hotel,



avec ma colocataire Geneviève, dans une chambre de standing "international",




rien à dire, tous nos hôtels du séjour, des 4 étoiles, seront très bien, même si hélas peu de choses les distingue de n'importe quel autre hôtel de cette gamme ( je dirais équivalent d'un bon trois étoiles en France ) dans le reste du monde...
Ah, si, quand même, il y a toujours une bouilloire, pas seulement faite pour s'y faire des thés, mais surtout, ai-je entendu dire, pour les chinois qui aiment se préparer des nouilles avec l'eau bouillante. Vérité ou légende?



Personnellement, j'ai vite pris l'habitude, en arrivant, de faire chauffer dans cette bouilloire une bonne quantité d'eau qui, une fois refroidie, me servira à me brosser les dents ( oui, même sans avaler l'eau du robinet, elle peut être contaminante ), pour ne pas gâcher de l'eau minérale.
Des personnes aux estomacs moins sensibles que le mien pourront sans doute utiliser l'eau du robinet, mais depuis pas mal d'années, mes intestins réclament hélas de la prudence, et je ne vois pas de raison de prendre des risques alors que j'ai un moyen facile de les éviter :-)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire