mardi 7 juillet 2015

Slovénie à moto, 13 juin, de Dvor à Postojna, via le château de Predjama :-)


















 13 juin :

Encore un grand ciel bleu au réveil, limite lassant ;-D



Excellent petit-déjeuner avec de bons fromages pas industriels et d'excellentes charcuteries, dont du lard gras ( quasi que du blanc, comme le fameux lard de "Colonnata"! ) à se damner! Et on a droit à des œufs au plat :-)



















On part un peu après 10h. Notre première étape, pas très loin, est le château de Žužemberk.


Je pars devant, comme souvent, mais au bout d'un moment, ne voyant toujours pas Francis dans mes rétros alors que je l'avais entendu démarrer, je m'arrête au stop donnant sur la grand-route qui longe la Krka. J'attends 1, 2, 4 mn, je vérifie mon mobile : pas de sms. Je lui en envoie donc un pour lui dire qu'on se retrouve au château.
Comme Francis ne m'a pas rattrapée quand j'arrive en vue du château, j'en profite pour descendre d'abord en bas du village, vers le pont, pour prendre l'édifice de ce point de vue.




















Je remonte ensuite, me gare sur le parking, toujours sans voir de NC 700. Je consulte à nouveau mon Z1 et je lis un message de Francis qui me dit que comme il avait vu un fléchage pour le château dans l'autre sens, il était parti par là parce que c'était plus court! La règle à moto est pourtant, quand on ne peut pas se prévenir par l'intercom, que le second suit le premier même s'il se trompe de route, quitte à rectifier ensuite, pour éviter de se perdre. Mais bon, il a décidé de jouer les rebelles aujourd'hui ;-D 
Et bien qu'il ait pris une route qui a priori était plus courte, il n'est quand même pas arrivé avant moi, malgré mon détour par le bas du village!
Bon, OK, on est souvent décalés, je suis quasiment toujours plus rapide que lui, mais à ce point-là...
Je marmonne dans ma barbe et commence donc sans lui la visite des ruines du château de Žužemberk, toujours sous une grosse chaleur :-(













Bien qu'ayant pris tout mon temps et des tas de photos, toujours personne quand j'ai fini la visite ( en fait, il n'y a pas énormément à voir )!
Je l'attends sous un arbre, mais je n'ai pas envie de passer la journée à l'attendre, donc comme on a chacun rentré l'adresse de notre logement du soir et qu'il n'y a pas grand-chose à voir sur la route, quand il arrive enfin, je sors mon joker et lui annonce une "ST", un truc qu'on fait de temps en temps en vacances, quand nos goûts ne sont pas communs : une Séparation Temporaire!
Un peu plus loin sur la route ( pendant que lui entame la visite du château! ), je vois sur ma carte qu'au lieu de l'autoroute prévue sur une bonne partie du RB pour arriver assez tôt à Predjama pour la visite du château, il y a un" itinéraire BIS"qu'on avait prévu à l'origine, mais abandonné parce que ça allait prendre trop de temps.
Vu le rythme pépère de Francis aujourd'hui ;-), et comme je visite toujours tout plus rapidement que lui ( n'allez pas croire que je speede ( voir mon temps de visite aux gorges de Vintgar, par exemple ), il est juste particulièrement lent, et je peux l'écrire sereinement, ça m'étonnerait qu'il me contredise sur le sujet, il le sait! ;-) ), je décide de finalement prendre cette première version qui passe par la campagne, et donc je lui envoie un sms pour lui dire de prendre son temps, comme moi, et qu'on se retrouvera au logement.
Je suis bien contente de prendre ces petites routes de campagne, comme la veille, et je ne me lasse pas des belles granges en bois :-)






















Je croise des ours, un avion...





Dans un village sur une crête, je fais une pause dans un café installé dans une maison particulière et tenu par une dame d'un âge certain. Je serai peut-être sa seule cliente de la journée!...


Une fresque sur un mur juste en face.



Je fais gaffe à la neige ;-) je discute avec des vaches




























puis j'arrive à la bifurcation pour le château de Snežnik,



qu'on avait prévu de voir ( sans le visiter, c'est un domaine privé ) sur le RB-bis. Comme je trouve qu'il est encore tôt, et repensant à la nonchalance de Francis ;-), j'y vais.





















Je suis contente parce que pour la première fois depuis que je suis arrivée en Slovénie, il ne fait pas trop chaud ( je parle des journées, bien sûr. Les nuits, ça allait ), il faut dire que le ciel s'est couvert, ça doit aider...
Quelques photos du château et je repars vers Postojna, toujours par la campagne.
Encore une cigogne, cette fois installée dans son nid.



























Et finalement, à 13h30, j'arrive au logement situé un peu à l'écart de Postojna...où je vois Francis sur sa moto! Il est arrivé il y a quelques minutes, belle coordination, finalement!
Les bâtiments, dont une grange rénovée, sont beaux et "propres sur eux". On se dirige vers la grange, qui s'avère être la partie auberge, très joliment aménagée en "poutres, pierres et paille", encore une fois, j'adore ce style rustique-chic :-)


























http://www.booking.com/hotel/si/smrekarjeva-domacija.fr.html?aid=311089;label=smrekarjeva-domacija-_I4uJhYsTOmM4Dyu6J2YEQS72795838955%3Apl%3Ata%3Ap1%3Ap2%3Aac%3Aap1t1%3Aneg;sid=b5b310d5c6a3c765b6c8a9e7b2ae574e;dcid=4;ucfs=1;srfid=91aba37326439d4f9451b4e034e2446b79df9d41X1;highlight_room=


http://www.smrekarjeva-domacija.si/

Le patron, qui bredouille quelques mots d'anglais, nous emmène dans la partie chambres d'hôtes en nous expliquant que sa femme va arriver et qu'elle parle mieux que lui.
Là encore, tout est beau et neuf et on a de la place dans la chambre, prévue pour 4 avec des lits superposés en plus du grand lit double :-)




Et tout ça pour 52€ la chambre avec les pdj!!! ( plus 1,38€ de taxe de séjour )

J'adore la vaste douche "de plain-pied", qui sera la bienvenue car il recommence à faire chaud, c'était trop beau, ça ne pouvait pas durer...



Installation et on repart en direction du fameux château de Predjama, installé dans une falaise!
Un des incontournables de Slovénie!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Predjama

http://www.postojnska-jama.eu/en/other-sites/predjama-castle/

Petite photo-souvenir dans un arbre vénérable



avant de commencer la visite ( 9,90€ ) avec un audio-guide fort intéressant.



Petit selfie de rigueur ;-)























Là encore, bien que je visite soigneusement toutes les pièces d'un bout à l'autre en écoutant l'audio-guide qui raconte, entre autres, l'histoire passionnante d’Érasme



( voir le lien Wikipedia ) qui a résisté longtemps à ses assiégeants grâce à un accès secret, depuis la grotte située derrière le château, vers une autre vallée, je perds rapidement Francis : décidément, c'est le jour des décalages! ;-))
Pas grave, on continue à se tenir au courant de nos progressions respectives par sms ;-D ( j'en suis au N°18, et toi? Au N°11... )



















On a souvent de belles vues des fenêtres du château :-)










 Les toilettes où est mort Erasmus :-(

























 L'escalier est raide, mais la vue du balcon est jolie :-)





























 Et ça finit par l'habituelle boutique de souvenirs, mais celle-ci est assez jolie ;-)



















Après le "château construit" lui-même, je monte dans la vaste grotte qui servait de refuge à Érasme,






épatée par son ingéniosité : il avait eu l'idée de fixer le long des parois suintantes d'eau de larges plaques qui recueillaient l'eau et la transféraient dans des bidons via des gouttières. L'avantage de ce système était que cette eau-là ne pouvait pas être empoisonnée par l'ennemi, contrairement aux sources en amont de la grotte!



Une petite heure après, j'avais fini ma visite, j'informais donc Francis par sms que je repartais tranquillement vers la CH, en faisant sans doute une pause par un bar-restau qu'on avait repéré sur internet ( bien classé sur Tripadvisor ), pour y boire un coup et jeter un œil à la carte, en vue d'un dîner le soir.
En repartant, je suis passée devant un grand "toplar", le nom slovène pour ces fameuses granges typiques que j'aime tant. Je n'ai pas résisté à la tentation d'y mettre furtivement ma belle Diversion pour l'immortaliser dans ce garage assez spécial :-)






Après avoir fait le plein d'essence et juste avant l'aéro-club de Postojna, je fais un arrêt chez un marchand de fruits pour lui acheter des cerises, c'est la pleine saison et on en voit pas mal au bord des routes...


















Et je vais "tester" l'Avio-Pub si bien classé sur internet, qui se trouve donc, comme son nom l'indique, à côté de l'aérodrome.





La terrasse est bien agréable mais l'intérieur est joli aussi, un peu dans le style pub anglais, et le restau marque plusieurs points d'un coup quand je vois un joli tableau représentant un pub irlandais ;-))




La carte est un peu trop longue à mon goût, mais bon, on ne va pas faire les difficiles, on n'a pas envie de re-tenter le coup du menu fixe à la ferme-auberge ( on a décliné la propostion de nos hôtes ), vu que ça nous a moyennement réussi les dernières fois...et puis ils ont quand même de l'Angus à la carte :-)
Après m'être désaltérée d'un Coca Zéro, je repars à la CH située pas très loin, où Francis me rejoindra peu après.
Après une bonne douche, on repart pour aller manger à l'Avio-Pub.
En sortant de la chambre, on est accueillis par notre hôtesse qui nous prend nos CNI pour nous inscrire sur le registre ( et nous demande même de l'aider pour certaines infos dont elle n'est pas sûre, ne maîtrisant pas le français ;-) )...et nous propose un apéro maison, qu'on accepte bien volontiers :-)
Arrivés à l'Avio-Pub, nous nous partageaons une assiette de jambon cru ( prsut en slovène, prosciuto en italien...on voit bien les racines communes!! ) puis je prends ce bœuf Angus que j'avais repéré, servi en lamelles ( malgré ma demande expresse, elles seront hélas un peu trop cuites à mon goût ) avec une sauce au bleu et des asperges vertes, pas mal du tout.




















Francis commandera une salade d'artichauts "Avio"


et un tiramisù "slovène" en dessert, mais il m'avouera préférer la version italienne d'origine!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire