lundi 29 mars 2021

La Zouzoute à moto en Equateur, 16 septembre, de Tena à Puerto Misahualli, excursion dans la jungle amazonienne :-)

Comme finalement j'ai décidé de ne pas rester deux nuits à Tena car je ne trouvais pas d'excursions à faire dans la jungle,tout petit RB aujourd'hui! 

 https://www.google.fr/maps/dir/Tena,+%C3%89quateur/Puerto+Misahuall%C3%AD,+%C3%89quateur/@-1.0204392,-77.8819103,11z/data=!4m14!4m13!1m5!1m1!1s0x91d6a44047cf041d:0xff1b504985f2d31b!2m2!1d-77.8136035!2d-0.9962972!1m5!1m1!1s0x91d6ba09c7318859:0x8b8e6ae6c1a35d7c!2m2!1d-77.6693608!2d-1.0330287!3e0

Bien installée à mon hôtel France Amazonia à Puerto Misahualli, village situé sur la rivière Napo. J'y ai posé la moto à 8h ce matin et, avec l'accord du proprio, j'ai pris mon petit-déjeuner ce matin à la place de demain, puisque je partirai très tôt! 

Normalement on devait partir pour notre virée en bouée mais Antoine le patron me dit en dernière minute qu'il ne pourra pas car il a un empêchement!! Au lieu de me dire ça dès mon arrivée, où j'aurais pu plus rapidement m'organiser!! :-/

Il ne me propose même pas de téléphoner pour moi pour trouver quelque chose d'autre et m'a juste dit qu'il y a un certain Freddy ou un certain Teo (qui parle français, exceptionnel!!) sur la place principale du village, qui organisent des balades en bouée ou des excursions dans la jungle :-S 
Je finis par trouver Teo... Ou plutôt sa boutique car c'est un jeune qui m'accueille en me disant (en anglais pire que le mien!) que Teo est parti il y a environ une heure pour une excursion à la journée :-(
 C'est bien ce que je craignais ça va être difficile de trouver une excursion à la journée à cette heure-là, alors que si Antoine m'avait prévenue dès 8h qu'il se désistait, ça aurait pu se faire :@
 Mais ici c'est le règne de la débrouille et on ne laisse pas partir une cliente potentielle, donc il me dit qu'il va essayer de joindre Teo pour arranger quelque chose et me demande si j'ai un téléphone mobile! 
 Il tient la boutique de l'excursionniste mais n'a pas de téléphone pour l'appeler!!
Peu importe j'ai mon mobile équatorien et je viens justement de remettre 5 dollars dedans hier car il ne me restait plus grand chose dessus!
Il n'arrive pas à le joindre donc il lui écrit par internet (mail, Facebook, je ne sais pas!) pour lui dire: "réponds à ton téléphone!" :-D  
Au bout de 3-4 tentatives, il finit par le joindre et Teo lui dit de m'emmener en taxi à un embarcadère à une vingtaine de minutes de là!! 
Je demande au jeune combien va me coûter l'excursion mais il n'est pas sûr et me dit peut-être 65 dollars! Comme je comptais mettre 80 dollars maximum pour une journée dans la jungle ( tarif moyen vu dans les guides ), je me laisse embarquer dans le taxi.
Finalement leur plan aura bien fonctionné car j'ai attendu une dizaine de minutes à l'embarcadère, avant de voir arriver la pirogue de Teo et ses 8 touristes... dont deux français!
Finalement je n'ai loupé qu'une heure de pirogue car ils n'ont pas fait d'"attractions" pendant ce temps-là! Je n'ai même pas payé le taxi, pour la route + 10 minutes d'attente pour que je sois confortablement installée!
Ensuite en gros on a fait de la pirogue, ensuite on a marché pendant 3h dans la jungle, c'était absolument terrible : il avait fourni des bottes à ses touristes prévus mais évidemment moi je n'en avais pas donc j'ai pataugé dans la bouillasse collante pendant 3h ça grimpait dur ça descendait raide, un enfer amazonien mais finalement intéressant car il nous montrait au fur et à mesure des tas de choses, par exemple des hévéas qu'il coupait pour qu'on voit le "caoutchouc" blanc en sortir, et plein d'autres trucs sympas, tous les "médicaments" qu'ils prenaient dans la nature, comme le curare, qui en fait n'est qu'un anesthésiant! C'est mélangé à d'autres poisons comme par exemple du venin de serpent, que ça devient mortel.
Il nous a expliqué comment, avec une simple machette, ils peuvent facilement survivre dans la forêt, manger, s'habiller, se protéger de la pluie, se faire un matelas...
Bref, bien intéressant même si le chemin dans la jungle était vraiment dur pour moi!
Ensuite on a récupéré notre pirogue, on a été un peu plus loin s'échouer sur une plage de gros galets où j'ai galéré pour trouver un coin pour me changer car je n'avais pas mon maillot de bain sur moi, contrairement aux autres. Comme j'étais pleine de boue sur les chaussures et sur le pantalon jusqu'aux genoux, ça a été un véritable exploit de ne pas m'en mettre encore plus partout en me déshabillant, tout en gardant mes pieds nus propres pour pouvoir, une fois en maillot, remettre mes chaussures sans en salir l'intérieur! Un numéro d'équilibriste dont je me suis bien tirée!
Donc grand bonheur une fois dans l'eau, vous me connaissez, mais dur de rentrer dans l'eau car il y avait plein de galets qui me faisaient très mal aux pieds ( et j'ai acheté hier des chaussures en plastique qui auraient été parfaites mais que je n'ai pas pensé à emporter!)
Après ça on a mangé sur place un plat servi dans une barquette et du thé servi dans un pochon en plastique dont on coupait un bout pour boire le thé!
On a repris la pirogue pour un bon moment avant d'accoster chez Amazoonico, un refuge pour animaux blessés ou récupérés par la police car détenus illégalement ou autre horreurs, du genre maltraités dans un cirque...
https://www.amazoonicorescue.org/
Bref à chaque fois qu'ils le peuvent, ils leur refont une santé et les relâchent dans la nature mais il y en a bien sûr qui ne sont plus capables de vivre par eux-mêmes donc ils les gardent et les soignent jusqu'à leur mort. 
Encore une visite très intéressante! Et en plus on a eu la chance d'avoir une guide française donc qui donnait les explications en français et en espagnol.
On a repris la pirogue et on a navigué longtemps avant d'arriver à Puerto Misahualli, au point qu'on y est arrivés de nuit, après deux galères de courant trop fort du Napo, où on a été obligés de descendre du bateau pour qu'ils puissent le manoeuvrer plus facilement!
Le problème c'est que la deuxième fois il fallait ré-embarquer "les pieds dans l'eau" ce qui ne posait pas problème aux autres avec leurs bottes mais moi j'aurais complètement noyé mes chaussures donc le guide et un grand gaillard m'ont proposé, à ma grande gêne, de me transporter jusqu'à la pirogue!  
Mais bon, pour ne pas rouler demain avec des chaussures trempées (au logement cette fois, pas de cheminée pour sécher mes chaussures!) j'ai ravalé ma fierté :-D
Ça m'ennuyait qu'on arrive de nuit, car je m'étais promis de ne jamais rouler la nuit parce qu'il peut y avoir des choses variées sur la route, et que la Royal Enfield n'éclaire pas énormément ( euphémisme ;-)), mais je n'avais pas le choix et heureusement, il n'y avait pas beaucoup de trajet, et l'accès en gros galets à l'hôtel qui m"inquiétait de nuit, s'est finalement bien passé car c'était bien éclairé, ouf!!
..........
Arghhlll, et là, c'est le drame!!! Je m'aperçois qu'il y a un problème avec mon dossier de photos sur mon ordinateur, à partir de la balade dans la jungle, je ne vois plus rien, photos "corrompues", noires :-(((
Je ne vais pas pouvoir continuer mon blog sans photos!!! :-( 
Bon, je ne vois qu'une seule solution ( vu que je suis nulle en informatique et que je n'ai pas la moindre idée de comment ( ou même si je peux! ) récupérer ces photos "perdues" :-(((), c'est d'aller télécharger celles que j'avais envoyées dans des mails, à l'époque, à ma tribu! Le problème, c'est que mon smartphone les réduisait automatiquement, pour qu'elles puissent passer dans un mail, donc elles vont certaines être de nettement moins bonne qualité :-(((
Mais bon, c'est mieux que rien :-((
Vous me direz si vous voyez une différence :-/ 
  

Mon hôtel France Amazonia : 


Toujours cette douche "électrique" peu rassurante ;-)


















 




Des fourmis qui transportent des feuilles :-)














J'ai oublié le nom de ce serpent, mais il est très venimeux!








































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire