samedi 10 mars 2012

Ma roulotte en Seine Maritime ( 9 au 11 mars )

La mère de Christian ayant eu un accrochage en voiture, il a dû la rejoindre pour l'aider à faire le constat.
On a donc décidé que je partais seule vers la Roulotte de Manon, où je m'installerais en attendant qu'il arrive.
De « belles éclaircies » à mon départ vers 17h30 d'HR, je suis rapidement passée ( à environ 30 km de chez moi ) à « très nuageux », mais comme je n'ai pas eu une goutte de pluie, le trajet s'est déroulé agréablement, malgré la fraîcheur ( 8° peut-être ? )
Arrivée vers 19h20 sur le chemin du domaine de Bray Caux, j'ai garé ma moto à côté de la maison, pas très loin de la roulotte.

http://www.roulotte-manon.com/

Qui fait partie d'une "chaîne" de roulottes :

http://www.roulottes-de-campagne.com/



Erick, le propriétaire, est rapidement arrivé pour me souhaiter la bienvenue. Il avait bien reçu mon message sur son répondeur lui expliquant les déboires de Christian.

 Il m'a accompagnée à la roulotte et m'a bien tout expliqué, notamment le fonctionnement du faux poêle à bois très joli ( fausses bûches éclairées en « orange braise » et fausses flammes très réalistes ! ), qui est en fait un radiateur soufflant très efficace.




Quand je pense que ça existait déjà dans tous les foyers anglais à l'époque où j'allais chez mes ex-beaux-parents à L'pool il y a une petite trentaine d'années, et que je trouvais ça hyper kitsch, et maintenant, c'est très tendance ici ! Bon, OK, le leur était faisait quand même nettement moins vrai, le look a quand même un peu évolué !
La roulotte, toute recouverte de boiseries à l'intérieur, est charmante 






















et plutôt fonctionnelle, à quelques détails près : pas de penderie ni de crochets pour les vestes, juste qq cintres pendus à l'entrée de l'alcôve du lit double, et qui ne supporteraient pas le poids des blousons moto ( j'ai accroché le mien au bout de la tringle d'un rideau ! ) ; prises électriques mal placées ( mais cependant assez nombreuses ) par rapport à la courte longueur de fil de la cafetière : on n'a guère trouvé d'autre solution que de la poser...sur la poubelle ! Bon, il faut dire que mon addiction pour les tartines grillées m'avait fait demander l'option « grille-pain » ( gratuite ! ) ) à Erick, donc le grille-pain, installé sur la table, prenait la place où aurait pu être la cafetière... Il y a aussi les interrupteurs ( va-et-vient des lumières du « salon » et lumière du lit ) dans l'alcôve qui sont mal placés : à l'entrée, alors qu'il aurait été pratique de les avoir au fond, à portée de main, quand on est installé dans le lit... Et il y a également peu de rangement en général. Comme la roulotte est prévue pour quatre personnes ( plus éventuellement une 5ème ( enfant ) dans un lit gigogne en-dessous d'un des lits jumeaux ), c'est vraiment très limite car on a déjà pris toutes les places possibles à deux en n'ayant des affaires que pour un WE !!!
A part ça, c'est très bien !
Christian est arrivé vers 20h45. J'avais largement eu le tps de mettre la table et on a mangé du jambon cru en entrée, des pâtes à la bolognaise ( préparées chez moi en début d'après-midi ! ) en plat, et des yaourts « straciatella », repas simple mais bon et « rigolo » parce que pris dans la roulotte, ça change !



En contre-partie de la préparation du repas, c'est Xtian qui a fait la vaisselle, et après avoir regardé un peu Arthur à la télé, on s'est installés dans nos lits respectifs ( pour info : 140 pour mon lit double et 80 pour les lits jumeaux ).


Ah, j'oubliais, pour ceux qui seraient intéressés pour venir « sur nos pas » ;-) Les lits ne sont pas faits à l'arrivée. Enfin, partiellement : il y a le drap du dessous, recouvert par une couverture-housse qui fait que les lits jumeaux peuvent être utilisés comme divans dans la journée. On doit donc enlever ces couvertures pour y mettre les couettes qui sont dans les tiroirs sous les lits. Perso, j'en ai bavé à cause du lit de l'alcôve en hauteur et « clos » sur 3 côtés, c'était pas pratique du tout, surtout que comme je ne savais pas quoi faire de la couverture-housse ( peu de place ! ), par défaut, je l'ai remise au ¾ sur la couette, une belle gymnastique. Christian s'est moins embêté que moi avec son petit lit, accessible de deux côtés, et il a réussi à ranger sa couverture... son coin fait donc plus « net » que le mien ;-)

 



Excellente nuit sur un bon matelas et avec la douce chaleur du « poêle »
Réveillée à 8h, j'ai décidé de patienter en lisant dans ma « niche »pour ne pas réveiller Christian, pour m'apercevoir à 9h, en ouvrant mon rideau de séparation, qu'il était réveillé et regardait le journal télévisé sur son smartphone !
Mébon, pas grave, on n'est pas pressés, on n'a rien prévu de particulier aujourd'hui ! C'est bon de prendre son temps, de tps en tps !
Sympathique petit-déjeuner : café « filtre » pour monsieur, café soluble-lait frais pour moi, pain-grillé beurré ( camembert pour moi ;-) ), croissant, pain au chocolat... et tout ça dans notre « home, sweet home », royal !
Après une bonne douche, nous voilà prêts à partir vers de nouvelles aventures, non sans avoir d'abord donné des croûtons de pain, apportés spécialement de chez moi, aux chevaux du propriétaire !
Suite au prochain numéro !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire