samedi 22 novembre 2014

La Zouzoute en Chine, 23 octobre, croisière sur la rivière Li, moto-taxi dans la campagne ( Yangshuo ) et spectacle « Impression Sanjie Liu » :-)




Arrivés à l’embarcadère, à environ 20 mn de route de Guilin, nous montons sur de gros bateaux pour une croisière de 4 heures sur la rivière Li, dont la particularité est de sinuer au milieu de beaux paysages de pains de sucre, tellement renommés qu’ils figurent sur les billets de 20 Yuans :-)


Prévoyant de nombreuses photos, je n’hésite pas à mettre en charge une de mes deux batteries.















Comme souvent, il y a un mélange de ciel bleu et de légère brume.
Ce tour est très touristique, et les gros bateaux chargés de touristes se suivent à la queue leu leu, mais hélas, à part prendre un petit bateau cher, et dès l’aube, il n’y a guère d’autre solution pour faire ce circuit incontournable, donc je ne me plains pas et j’admire les paysages :-)




Voilà les photos ( nombreuses, normal vue la durée de la balade ! ) et une vidéo !
croisière sur la rivière Li












































Je suis un peu déçue d’apprendre par Isabelle que les jolis petits radeaux qu’on croise ne sont plus en bambous, comme à l’origine, mais en… plastique véritable ;-/















Ça n’enlève rien à la folle agilité des marchands de fruits qui n’ont pas peur d’affronter le courant et les remous provoqués par les gros bateaux pour les aborder et vendre leurs produits !

Les filles posent…pour les garçons !

























Au bout de 2h30 de croisière,












 J'aurais bien sûr nettement préféré être sur ce genre d'embarcation :-)














 il est temps d’aller nous attabler pour manger nos plats habituels ( mais sans plateau tournant, vu la configuration des tables ;-) ) Comme on en est las, on profite qu’il y a des possibilités de commander, avec supplément, des plats qui changent un peu, pour essayer des petits crabes frits ( bof ), des escargots-bigorneaux ( un peu mieux, sauce pas trop mal ) et des crevettes ( moui… ).





Bref, je continue à ne pas du tout être convaincue par la cuisine chinoise qu’on nous sert !
Et je remonte sur le pont pour admirer des paysages jusqu’au débarquement à Yangshuo.






 La salle des machines :











A l’arrivée, photos de pseudos pêcheurs avec leurs cormorans ( il parait qu’il n’y en a quasiment plus qui pêchent vraiment de cette manière :-( ), qu’il faut même payer si on veut se faire photographier avec eux, mais je me plie à la règle pour avoir ma photo-souvenir, je ne suis pas une resquilleuse !
Je branche quand même le mode « rafale » sur mon APN pour en avoir pour mon argent ;-) ( quand même 0,70€ ! )








Les gros bateaux déversent leurs flots de touristes de toutes nationalités dans la rue commerçante  de Yangshuo, c’est assez impressionnant :-D




Et dommage, car la rue, aux immeubles bas, pourrait être assez sympa quand elle est déserte !
Mais la totalité des magasins est clairement dédiée au tourisme de masse. Avantage pour quelqu’un qui voudrait y venir par ses propres moyens : c’est peut-être une des villes chinoises où on parle le plus anglais !














Je vois à nouveau plein de scooters à « parasols » :-)


















Au second plan, celui qui sera mon futur moto-taxi!



 Au bout de cette rue, une autre grande rue transversale, nous tournons à droite, enjambons la passerelle qui passe au-dessus de l’artère



et nous arrivons rapidement à notre hôtel, très central, donc.




Installation dans les chambres : chouette, on a une belle vue sur les petits immeubles typiques de l’autre côté de l’avenue, et sur les pains de sucre :-)






Toujours une belle grande douche comme je les aime, rien à dire, nos hôtels sont vraiment bien.
Comme tout le groupe a signé pour une balade dans la campagne en supplément, je les laisse pour faire ma propre balade, à moto-taxi.
C’est notre guide local, Edmond, qui m’a aidée à trouver mon chauffeur, et lui a expliqué le circuit que je voulais faire jusqu’à Fuli, et le retour, car il ne parle pas anglais.




J’ai choisi mon itinéraire grâce au Guide du Routard qui le conseillait…pour le faire à vélo ;-)
J’ai tellement bien étudié le paragraphe en question que c’est moi qui corrige la direction que prend le chauffeur, qui avait compris qu’il devait prendre le pont, alors que je veux d’abord longer la rivière Li… avant de prendre un bac, quelques kilomètres plus loin ! J’espère quand même qu’Edmond lui a bien traduit cette partie-là, parce que je ne suis même pas sûre que les motos peuvent passer sur ce bac ;-D Bah, on verra bien !
On part après que j’ai décliné l’offre du pilote de porter son propre casque. Comme ça n’est pas obligatoire, je m’adapte aux coutumes locales. Et puis j’ai remarqué que les moto-taxis conduisent prudemment. Et puis…je suis d’une nature confiante :-)
Les paysages sont sympas, mon conducteur très sérieux et…lent ;-D
Comme je le faisais avec Rocky et sa Jeep, je lui demande régulièrement de s’arrêter pour que je fasse des photos. Pour ça aussi, j’avais demandé à Edmond de le briefer : je ne voulais pas d’une simple course en taxi d’un point à un autre, mais d’une balade avec des arrêts, d’une durée d’1h30 ( coût de base : 120 Yuans, que j’ai arrondi à 150 Yuans ( 20€ ) à l’arrivée, pour le pourboire, sans qu’il ne m’ait rien demandé en plus )
Voilà les photos faites en cours de route, arrêtée ou au vol :








J’offre petit parfum et carte postale de Paris à un gentil couple de paysans qui acceptent volontiers de se faire photographier.














































A priori, mon chauffeur n’a jamais pris ce bac parce que nous jardinons un peu pour en trouver l’accès, il doit demander sa route...





Il se renseigne sur l’arrivée du prochain, et nous nous installons au bord de la rivière pour l’attendre…

https://www.youtube.com/watch?v=uHQsLfz_SME&index=14&list=PLHXEBDvNpOEWehBhXDi-ogEhYf_hErpTs












Il arrive au bout d’1/4h. Ca n’est pas un bac pour voitures, mais après quelques manœuvres, aidé par la capitaine de l’embarcation, mon chauffeur arrive à installer sa moto, en la mettant même déjà dans le bon sens pour le débarquement.

https://www.youtube.com/watch?v=uMkWm2lhbzo&index=15&list=PLHXEBDvNpOEWehBhXDi-ogEhYf_hErpTs







Dans le bac, je fais la connaissance de quelques mamans et bambins à qui je distribue mes cadeaux, comme toujours acceptés très volontiers et avec le sourire. Une des dames m’offre en échange une patate douce toute chaude, que je ne peux refuser. C’est très bon au goût mais je ne suis pas sûre que mes intestins apprécient à sa juste valeur ce cadeau fait du fond du cœur…

L’œil acéré remarquera la culotte fendue ;-)



Comme au départ, je me suis sentie un peu coupable de filmer l’embarquement de la moto sans y prendre part, vous ne verrez pas de photo du débarquement car j’aide le pilote à la sortir sans encombre.
De ce côté-là de la rivière, il y a un long chemin, en terre puis en cailloux, avant de rejoindre la route, et c’est la seule fois où je ne le sens pas vraiment à l’aise, mais on le serait à moins. Pour l’aider, je décide de l’arrêter et de terminer à pied.















 Visite rapide de Fuli, presque déserte, ça change après la grouillante Yangshuo, mais au moment de repartir, un bus de touristes asiatiques débarque : il est temps qu’on reparte, par la route directe cette fois. Je fais juste un arrêt dans un marché pour acheter des mouchoirs.





Je retrouve au détour d'une ruelle une des femmes du bac dont l'enfant porte le collier et le bracelet ( encore accroché au collier! ) que je lui ai offert :-)























Mon chauffeur m’explique qu’il doit s’arrêter à une station service, soit, pas de problème, j’en profite pour photographier un couple de jeunes en quad et scooter, trimbalant chacun leur chien ;-)



Et nous voilà partis sur la grande route qui relie Fuli à Yangshuo, cheveux au vent et « caméra au poing » pour moi ;-) Cette fois on prend le pont que le pilote voulait emprunter à l’aller.

https://www.youtube.com/watch?v=ntZhw0Z_Nos&index=21&list=PLHXEBDvNpOEWehBhXDi-ogEhYf_hErpTs

https://www.youtube.com/watch?v=1c-qqVULv_Q&list=PLHXEBDvNpOEWehBhXDi-ogEhYf_hErpTs&index=22






Retour à l’hôtel où, voyant que je suis en avance sur l’horaire de RV pour le dîner, je ressors et en profite pour me faire couper les cheveux :-)
De mémoire, 5,50€ la coupe, ça va, même si, bien sûr, les chinois doivent payer bien moins. Mais je ne suis pas une chinoise ;-)



Quelques photos des boutiques des « Champs-Elysées » du coin :







 L'hôtel :


Nous partons ensuite à pied pour aller dîner non loin de là. Je ne vous parle pas du repas, vous aurez compris que c’est « comme d’hab’ » !


Pour la soirée, décidément à contre-temps avec les goûts du reste du groupe, Edmond m’apprend que je suis la seule à avoir réservé pour le beau spectacle de sons et lumières sur l’eau, « Impression, Sanjie Liu », dont ma bible ;-) dit beaucoup de bien.
C’est un spectacle créé par Zhang Yimou, le réalisateur du film « Épouses et concubines ».

Comme Edmond a compris que j’aimais la moto, il me demande si je veux qu’on rejoigne le théâtre de plein-air, un peu à la sortie de la ville, en moto-taxi. Oh ben oui, bien sûr !! Comme il m’y accompagnait, j’ai supposé qu’on allait y aller à deux motos.
Que nenni, vous me croirez si vous voulez, mais je vous assure qu’il a réussi, après avoir pris la photo, à se caser derrière moi pour le trajet ! Heureusement qu’il n’a pas mon gabarit ! Je regrette qu’il n’y ait eu personne pour nous prendre tous les trois sur la moto ;-D


Nous sommes arrivés bien en avance au théâtre,




et malgré ma proposition de me débrouiller seule, Edmond a tenu à rester avec moi jusqu’à ce qu’on puisse aller jusqu’à ma place numérotée.
En attendant, il m’a montré un beau bâtiment construit sur le site lorsque cette île a été choisie pour devenir le théâtre en plein air de Yangshuo, dédié à ce spectacle.






Le site est absolument superbe, grand plan d'eau ( méandre de la rivière Li ) entouré de pains de sucre, et le spectacle est vraiment grandiose et magique. Hélas, mes pauvres photos ne rendent bien sûr pas la féerie du cadre, mais si vous passez un jour par Yangshuo, n’hésitez pas à aller assister à cette fresque animée par plus de 600 figurants !




 Projection d'un film avec en avant-plan des pêcheurs qui avancent lentement sur l'eau, superbe!



















J’ai particulièrement aimé la scène des pêcheurs, qui font des vagues sur l’eau avec des très longues draperies, c’est très difficile à décrire mais vraiment superbe dans la réalisation.









Et également la scène où les figurants, avec leurs très longues manches blanches, en écartant les bras en croix, figuraient des draps séchant sur un fil à linge, avec des femmes qui passaient en dansant entre les draps... euh... là encore pas facile à décrire, mais c'était très beau!

Ahh! J'ai trouvé une vidéo sur la scène des pêcheurs :

http://video.travelchinaguide.com/001351.htm

























Seul bémol qui n’a rien à voir avec le spectacle lui-même : ma dernière batterie a rendu l’âme avant la fin du spectacle :-(
Comme je suis quelqu’un de positif, je me dis que ça m’a permis de me laisser encore plus envoûter par le spectacle que lorsque j’étais occupée à prendre des photos.
Impressionnant final.
Comme le théâtre contient, je crois, 2.500 places, je m’inquiétais un peu, à la sortie, de réussir à trouver rapidement une moto-taxi pour repartir, mais en fait non, il y en avait plusieurs qui attendaient. De soulagement de n’avoir pas à faire la queue, je me suis peut-être un peu trop précipitée à prendre le premier qui m’est tombé sous la main, et il s’est avéré assez catastrophique niveau conduite ( pas du tout sûr de lui, il faut dire qu’il avait un certain âge ! ),  et malgré ce qu’il avait prétendu, il ne savait pas exactement où se trouvait l’hôtel ( je lui ai montré la carte de visite ), heureusement que Yangshuo n’est pas une trop grande ville, je m’y suis vite retrouvée et c’est moi qui l’ai guidé ;-/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire