samedi 22 octobre 2016

Crète, 9 octobre, monastère d'Arkadi, Héraklion.

Décidément moyen, ce logement!
Arrivée à 8h à la taverne, pas un chat! 
Je patiente quelques minutes en me baladant autour de la taverne : 





Je reviens, toujours personne!
Par chance, j'ai pu trouver du wifi avec 1/4h d'essai gratuit, ce qui m'a permis de les appeler gratuitement avec Libon! Grand moment de solitude quand j'ai entendu le téléphone sonner...dans la taverne vide! Heureusement, au bout d'un moment, ça a basculé sur un autre numéro. Mais une voix hésitante m'a dit "Nine?" pour me suggérer un pdj à 9h! J'ai dit "No! Now, eight!" ( c'est ce qui était convenu ).
Cinq minutes après, la jeune nana d'hier arrivait! Et bien sûr, comme rien n'était prêt, ça lui a pris un temps fou pour me servir mon pdj qui, en plus, s'est avéré être le plus minable que j'ai eu depuis bien longtemps ( et avec de la margarine, pas de beurre, ce que je déteste )! Œufs au plat servis avec des sortes de biscuits Lu bas de gamme, original ;-/
Bref, je ne conseille pas le Windy Place!

Petit-déjeuner au Windy Place :-/
Heureusement, il fait encore très beau aujourd'hui et je me remets vite de mon mauvais plan ( ça m'apprendra à ne guère préparer mes vacances ;-) ), les paysages de montagnes sont toujours aussi agréables, bien qu'un peu arides à mon goût :-)
















Je quitte la "route verte Michelin" pour bifurquer vers le monastère d'Arkadi, où une fête a l'air de se préparer.
































































































Un pope, suite à ma question, m'explique que la fête est pour célébrer l'anniversaire de la mort d'un notable du coin ( je n'ai pas compris si c'était un religieux ou non ), et une dame m'a gentiment offert une coupelle de je ne sais pas quoi à manger. Des graines, du blé, de la poudre d'amandes mélangés? Je ne sais pas exactement, mais je n'ai pas aimé et comme il y en avait une bonne dose, j'ai été discrètement aux toilettes pour jeter ce que je n'avais pas mangé!






Des danseurs se préparent pour la fête :


Comme il est tôt, je décide de revenir en arrière sur 11 km pour reprendre la "route verte Michelin" laissée précédemment, plutôt que de continuer en direct vers Héraklion. Je ne regrette pas mon détour :-)















Je retombe sur la mer!

















J'arrive même sur les plages!


Au fond, Héraklion.


Installation à mon hôtel en bord de mer à 3 km de Rethymnon, l'Odyssia Beach, trouvé et réservé sur Booking.com hier soir.
Piscine, mer en accès direct, 34€ la nuit avec pdj buffet! Bon, j'ai dû rajouter 2€ pour le parking privé et le même prix pour 24 heures de wifi, soit 38 € au total, ça reste d'un très bon rapport qualité/prix, je trouve!
En plus, bien que le check-in se fasse normalement à partir de 14h, ils ont accepté de me donner ma chambre dès mon arrivée à 12h30 :-) Je peux repartir les mains ( et la clé ;-) ) dans les poches pour visiter Rethymnon.




















Hotel Odyssia Beach, près de Rethymnon

Hotel Odyssia Beach, près de Rethymnon

Hotel Odyssia Beach, près de Rethymnon

Hotel Odyssia Beach, près de Rethymnon

Hotel Odyssia Beach, près de Rethymnon




Le balcon de ma chambre, hotel Odyssia Beach
En route pour la visite de Rethymnon!
J'ai repéré un parking payant ( pas cher du tout, 2,90€ pour 5h! ) pas loin du port vénitien, parfait pour la visite de la vieille-ville.



Le gars transporte son chien!


Le parking très bien placé et pas cher.





Le port vénitien, très photogénique :-)









































La Loggia italienne de Rethymnon :













































La Fontaine Rimondi, également vénitienne :






 La vieille ville :












































Je tombe sur une devanture qui m'attire l’œil : enseigne de Strongbow ( cidre ) à la pression! Mais il y a tellement d'enseignes variées et d'objets en tous genres que je me demande si c'est un pub ou une brocante!




C'est bien un pub, disons... irlando-crétois, le Punch Bowl.
Gros mélange, une sorte de pub du facteur Cheval avec un tas d'objets hétéroclites d'Irlande, de Crète, d'Afrique et d'ailleurs qui tapissent les murs! Gros coup de nostalgie quand je rentre, avec la musique irlandaise qui passe. Je commande une Magners pression ( contrairement à l'enseigne! ) Bizarre, je ressens comme un fort mal du pays, mais d'Irlande! Sûrement la fatigue de ma petite nuit et la chaleur dehors...
































Par contre, le patron est mal-aimable!

Francis me confirmera plus tard mon impression en me disant qu'il a trouvé pas mal d'avis négatifs sur
Tripadvisor... Et voilà, c'est ça de ne pas préparer ses vacances en amont, tant pis pour moi ;-D

Voilà l'avis que j'ai laissé plus tard sur Tripadvisor, moi qui suis plutôt "bon public" en général :

"Je me suis arrêtée dans ce pub parce que j'adore l'Irlande et parce la déco attire forcément l’œil, déjà de l'extérieur.
Mais le patron m'a fait l'effet d'un garde-chiourme! J'avais mon appareil photo à la main en entrant ( je venais d'en prendre de la devanture, comme sans doute au moins la moitié des touristes qui passent devant! ), et il m'a sauté dessus en me demandant ce que je voulais.
Euh...boire une pinte de cidre ( j'ai vu qu'il y en avait à la pression )? Il s'est alors "calmé" vis-à-vis de moi... mais a crié pour appeler la serveuse qui était dans l'arrière-boutique.
En fait, il ne supporte pas que les touristes rentrent dans son pub hyper décoré pour prendre des photos sans consommer. Je peux le comprendre, mais il y a l'art et la manière de le dire...Et il pourrait au moins attendre la première photo prise avant d'être désagréable ( ! ), il pourrait aussi supposer en premier lieu qu'on vient dans ce pub pour boire, plutôt que de faire un procès d'intention a priori!
De plus, il n'a pas arrêté, durant le temps que j'ai passé à boire ma pinte, à râler après sa serveuse, ça n'était vraiment pas agréable et ça a gâché mon plaisir ( en plus de son amabilité de "gardien de prison" ).
Je me suis donc "vengée" en prenant des dizaines de photos de sa déco originale : j'avais "le droit", grâce à ma pinte! ;-)
Bref, prenez des photos de l'extérieur...et passez votre chemin!"
Je poursuis ma balade dans la vieille-ville





































































































































































et après ce grand tour dans Rethymnon, je reviens vers le port vénitien.






























 Je cherche un resto conseillé par le Guide du Routard, la Taverna Knossos. Facile à trouver sur les quais du port vénitien ( façade jaune pâle colorée de déco bleue ), d'autant plus qu'au moment où j'y passe, le patron est justement en train d'y faire son show, chantant et jouant d'une espèce de mandoline, sans doute typique du coin!




























Les pots de basilic pour repousser les moustiques...

Ce spectacle plus le plat du jour annonçant des spaghettis aux fruits de mer, plus mon ventre qui criait famine, tout était réuni pour m'y faire asseoir en terrasse, à côté d'une grande tablée joviale.
Une dame de cette table passera le temps de mon repas à traduire à la gentille serveuse mes demandes. Elle me dira à la fin qu'elle est la patronne! Très sympa.


Mes spaghettis aux fruits de mer étaient certes un peu chers ( 18€ la grosse assiettée ) pour la Crète, mais sans doute alignés sur les prix des restaus de ce port typique. Et avec la bonne ambiance, la gentillesse du personnel, la beauté du restaurant ( façade très joliment décorée de fruits et légumes colorés ) et du quai donnant sur les bateaux, les rakis servis en apéro et en digestif par le patron, finalement, le rapport Q/P reste bon.






Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu ces plaques placées de manière peu visibles ;-)



Je retourne prendre la voiture, je fais le tour de la citadelle et je rentre à mon hôtel.




Encore un gars qui promène son chien sans le fatiguer ;-)
























Petit tour dans le "domaine" :




Salle des pdj, hotel Odyssia, Rethymnon.




Fatiguée par ma courte nuit, la chaleur et ma grande balade dans Rethymnon, je n'ai même pas la force de me baigner.

Après quelques mails et photos envoyés sur Facebook, je m'endors dans une chambre finalement calme : j'avais entendu un Allemand se plaindre à la réception que la nuit précédente, il n'avait guère pu dormir à cause d'une fête organisée au bar de l'hôtel. Mais cette nuit, pas de fête, ouf, encore un coup de Madame Bonnétoile qui m'a fait loger là le bon soir ;-)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire