dimanche 2 octobre 2016

Pérou, 28 mai, vol de Cusco à Lima.




Dernier pdj chez Doris et je prends un taxi, réservé par la fille de Doris, pour aller à l'aéroport.



A la pesée de ma valise, je m'aperçois qu'avec les sacs de jouets et parfums que j'ai distribués, et les quelques modestes cadeaux que je rapporte, elle ne pèse que 100 g de plus qu'à l'aller, soit 12,6 kg! Je voyage vraiment léger! 
1h10 plus tard, j'arrive à Lima, où un taxi affrété par Tout Pérou m'attend.
























Il me dépose à l'auberge de jeunesse Eurobackpackers ( "chez Serge Pacifique", de Tout Pérou ), dans le quartier de Miraflores où j'avais pris soin de réserver, pour ma dernière nuit au Pérou, une chambre avec salle de bain privée ( la seule de l'hôtel ).



Hélas, problème, elle est occupée, il y a eu un couac de communication entre les gérants de l'hostel et Tout Pérou.
Comme je suis plutôt fatiguée et que j'ai vraiment envie d'un minimum de confort, j'insiste et ils téléphonent à Tout Pérou. Laurent ( je crois? Désolée, plus sûre du prénom! ) arrive rapidement. Après conciliabule avec les réceptionnistes, ils finissent par trouver un logement dans le même quartier, le Lucky Lodge, qui lui dispose d'une chambre en-suite, où Laurent va m'emmener avec sa voiture. Elle coûte 8$ de plus ( 45$ vs 37$ ), mais bien sûr Eurobackpackers prend la différence à sa charge. Comme en arrivant sur place, dépitée, on m'annonce que le wifi est en panne ( je n'ai pas de chance, aujourd'hui! ), la nana d'Eurobackpackers qui nous a accompagnés me donne 2$ de plus pour aller prendre un café dans un bar juste à côté où il y a du wifi! Sympa!



Finalement, tout s'arrange ( merci Tout Pérou, qui a discuté l'affaire pour moi! ) et en plus, je vois une BSA Rocket 3 dans la cour devant l'hôtel ;-)
Grâce à Laurent qui sert d'interprète, je peux même discuter un peu avec le proprio, passionné de motos anciennes, qui a deux autres motos dans son garage :-)






Ma chambre est simple et grande et, capitale oblige, la douche a de l'eau chaude, chouette :-)




En feuilletant mon GdR, je repère pas très loin un resto, Mangos, situé dans un centre commercial ( Larcomar ) qui surplombe l'océan du haut des falaises typiques de ce quartier.
Encore une bonne nouvelle en descendant à la réception : le wifi fonctionne à nouveau :-)
Il fait toujours gris et je me demande si la "garua" est restée sur la ville depuis mon départ il y a 2 semaines! Ça me change du ciel bleu pur de l'Altiplano, et même si je suis sûre qu'il y a de belles choses à voir dans la capitale, je ne regrette pas du tout d'avoir donné priorité aux Andes pour mon voyage! En plus, il fait trop chaud à mon goût!





Le centre commercial est très moderne, avec toutes les enseignes internationales possibles et imaginables, là aussi, ça me change du tout au tout par rapport aux villages de l'Altiplano ;-)






Mangos est à l'avenant, immense et moderne, pas déplaisant.
La vue sur l'océan, depuis les terrasses, doit être sympa...quand on peut voir l'eau ;-)





Il y a de beaux buffets donc je me gave bien de choses plutôt bonnes mais sans plus.







Le serveur m'offre, à la fin du repas, un pisco sour, qui me confirme que je n'aime pas son goût citronné.
Quelques photos du centre commercial de nuit et je reprends la grande avenue José Larco pour rentrer à mon Lucky Lodge.













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire