dimanche 4 avril 2021

La Zouzoute à moto en Equateur, 19 septembre, de San Francisco de Cunuguachay à La Esperanza, rencontre avec Yves, de Mono 500 :-)

 Le RB, sans doute le plus court du voyage :-D

https://www.google.fr/maps/dir/Comunidad+San+Francisco+de+Cunuguachay,+Calpi,+Riobamba,+%C3%89quateur/La+Esperanza+Colta,+Colta,+%C3%89quateur/@-1.6760456,-78.8259357,12z/data=!4m14!4m13!1m5!1m1!1s0x91d308af281eb9d3:0x8d6f367e277232e5!2m2!1d-78.76277!2d-1.6178195!1m5!1m1!1s0x91d303a5cd39eb7d:0xf2296dadb8c9885b!2m2!1d-78.7646228!2d-1.734615!3e0


Depuis mon arrivée en Équateur, je mets mon réveil entre 5h30 et 6h30 pour un départ au plus tard à 7h30 pour profiter au maximum de ma journée ( la nuit tombe à 18h et je ne veux pas rouler de nuit! )
Mais comme j'ai accumulé pas mal de fatigue depuis le début de mon périple ( peut-être l'altitude, et le soleil qui tape! ) et comme aujourd'hui mon kilométrage prévu est très faible ( car j'y avais inclus à la base un aller-retour au Chimborazo, au cas où la veille je n'aurais pas bien pu le voir pour cause de mauvaise météo, et donc cet aller-retour n'est pas nécessaire!), j'ai décidé de m'accorder une grasse matinée.
Même si je me suis naturellement réveillée à 6h30, transie de froid (pas de chauffage à 3300m!), j'ai largement pris mon temps pour rassembler toutes mes affaires et aller m'installer dans les parties communes pour savourer tranquillement mon petit déjeuner self-service.
J'avais de quoi faire pour mes tartines car en plus de quelques confitures, il y avait un pot de 3 kg de margarine :-D :-D :-D 
J'étais donc tranquillement là, à traîner devant Facebook et devant ma tasse de lait au Nescafé ;-), à l'heure à laquelle je suis d'habitude depuis longtemps sur la route, quand j'entends sonner mon mobile équatorien!
Petite panique car je le maîtrise très mal au point que je ne suis même pas sûre de savoir comment prendre l'appel, mais je finis par y arriver! ( si j'avais été à moto je ne l'aurais même pas entendu sonner, et donc j'aurais loupé la suite!!)
C'est Yves du Parc, le gars de Mono 500 qui m'a loué la moto, qui me demande où je suis, car d'après ce qu'il a vu de mon aventure sur Facebook, il pense n'être pas très loin, avec son groupe de motards Français et Belges qu'il emmène en voyage organisé ( ce jour-là pour eux : Chimborazo et nuit à Baños).
Il me téléphone car il est un peu inquiet par le guidonnage dont j'ai parlé quelquefois sur facebook à propos de ma RE, qui se produit entre 50 et 60 km/h et comme on n'est pas loin, il aimerait bien jeter un oeil, super sympa de sa part! :-) 

Je lui indique donc le nom du village où je me trouve et peu de temps après je le vois arriver! Il n'était en effet par loin!
Après essai pour constater le guidonnage et examen de la moto, il s'avère qu'il faut changer la roue dont la jante est voilée, ce qui provoquait le guidonnage!
Je lui propose donc de le suivre pour aller rejoindre le groupe et la voiture avec le mécanicien, mais il me dit que c'est plus rigolo de le faire venir ici :-D 
Bon ok parfait, on n'a plus qu'à attendre et en fait, surprise, c'est carrément tout le groupe des motards qui arrive, en plus de la voiture d'assistance!!
Tout ça pour moi, non, non, c'est trop, il ne fallait pas! :-D 
Le mécanicien change donc la roue voilée et en profite pour faire une petite révision avec graissage de chaîne (mais je l'ai fait hier!!!), niveau d'huile, réglage de l'embrayage et tutti quanti, ils sont vraiment aux petits soins avec ma RE, c'est super sympa! Merci Yves et compagnie!
Je fais ensuite quelques kilomètres avec eux, pendant lesquels je peux confirmer d'un signe à Yves que maintenant tout va bien entre 50 et 60 ;-) et on se sépare car je pars à gauche en direction de Guamote et eux partent vers le Chimborazo!
Je peux repartir vers de nouvelles aventures avec une moto comme neuve :-) 

Petite pause jus de fruit ( je n'ai pas compris le nom du fruit que m'a dit la serveuse :-D mais ce n'est pas quelque chose que je bois en France! ) au Ritz, pardon, au Ritts ;-) ) à Cajabamba, en terrasse, pour prendre en photo quelques bus et camions de passage.
Comme à la sortie de la ville il y avait des rôtisseries de cuyes (cochons d'Inde), je m'en suis acheté un demi pour 5 dollars, c'est un peu cher mais je le savais, c'est une viande recherchée.
Comme ce soir je dîne avec mes hôtes de l'écotourisme communautaire, je me le garde pour demain!
Pour l'anecdote, quand j'ai demandé  le soir à un de mes hôtes si je pouvais le mettre dans leur frigo, il m'a dit que vu la température, je pouvais le laisser dans la chambre! C'est pas faux :-D :-D

Donc arrivée à mon étape au Turismo comunitario La Esperanza :-))) Je suis installée dans une grande et belle choza de 6 personnes pour moi toute seule pour 36,60$ en demi-pension.
Après avoir logé dans des endroits moins chers, je m'étais dit que le prix était peut-être exagéré mais pas du tout, c'est absolument magnifique, c'est ma plus belle chambre et salle de bain depuis le départ (avec de l'eau chaude! ;-)) il y a des prises électriques partout y compris des prises européennes, il y a différentes sortes d'éclairages, doux, fort, bref c'est aménagé avec tout le confort moderne mais dans un style rustique du coin, j'adore!!! Et en plus à l'énergie solaire! Une petite touche parmi d'autres : une petite lampe électrique portable installée près du chevet, par exemple pour aller aux toilettes la nuit discrètement, quand on dort là à plusieurs ;-)

Car justement, il ne faut pas oublier que normalement c'est pour 6 personnes, donc pour ceux qui viennent à 6, c'est donné!!
Et puis je vais avoir chaud cette nuit, car il y a un fourneau à bois que quelqu'un va venir m'allumer à 17h :-) 
J'adore cet endroit, perdu au milieu de nulle part à 3600m d'altitude :-) 
En plus la route pour venir, que je craignais, et qui fait 5 kilomètres depuis la route nationale, est faite de pavés autobloquants, c'est royal pour rouler dessus!
Seul petit hic en arrivant : le logement est dans une pente très raide et au moment où j'allais faire demi-tour pour me mettre sur le parking, une voiture est arrivée en face et j'ai dû m'arrêter. Donc démarrage en côte très difficile (surtout avec le frein arrière de la RE très mou!) mais les gens de la communauté m'ont aidée et j'ai pu redémarrer et faire demi-tour plus loin sur un endroit plat, ouf! 
Toutes les personnes qui m'ont accueillie sont absolument adorables et n'arrêtent pas de s'excuser de ne pas parler anglais et je leur réponds que c'est moi qui devrais savoir parler espagnol puisque je suis en Équateur!
La dame qui m'a accueillie, quand je lui ai expliqué que je ne comprenais pas beaucoup espagnol, a bien compris qu'il fallait parler lentement, mais par contre elle parlait en plus très fort, comme si j'étais sourde :-D Ca faisait longtemps que je n'avais pas eu ce genre de comportement de la part de personnes qui ne parlent pas ma langue :-) 
Mais dès mon installation dans la choza, un jeune homme est arrivé avec un PC portable, et comme avec la jeune fille du logement à Baños, on a discuté via Google Traduction et même là, luxe suprême, en version vocale! Trop génial, vive la technologie quand elle est au service de la communication :-) 


Je vais me balader un peu dans les alentours!

Fin de journée sympathique où j'ai discuté d'abord un peu ( toujours via Google Traduction!) avec Alvina, 37 ans et 4 enfants, qui était chargée de lancer la flambée dans ma chambre, puis pendant le repas pris sur place avec un jeune couple de Suisses allemands mais qui se débrouillent pas mal en français, une pause pour moi! ;-) 
Ils se sont accordés, avant de vraiment commencer leur vie de travail et de famille, 6 mois en Amérique latine, en commençant par la Colombie qu'ils ont beaucoup aimé et maintenant ils sont depuis 15 jours en Équateur où ils restent encore deux ou trois semaines puis ils iront au Pérou et d'autres pays encore! Sacré programme!
Comme on prévoit tous les trois d'y aller, on va peut-être se retrouver au marché de Guamote demain!


Bon en fait le fourneau tirait trop bien et le bois se consumait trop vite, donc la flambée qui a été faite vers 17h était déjà en train de mourir quand je suis revenue du dîner de 19h, donc j'ai rechargé à mort mais quand je me suis réveillée dans la nuit pour aller aux toilettes c'était complètement éteint :-( 
Heureusement le lit avait des couettes et couvertures de très bonne qualité et j'avais bien chaud dedans, tout le contraire de la nuit précédente!

 







Sacoches "système D" faites avec des jerrycans!








































 




La grande maison fait principalement fromagerie au rez-de-chaussée ( le lendemain matin j'ai vu pas mal de paysans arriver avec un ou deux gros bidons lait!) mais il y a la réception pour les logements dans les chozas à l'étage.
Je crois qu'ils font 3 ou 4 fromages différents mais moi quand j'en ai voulu un, ils m'ont donné une sorte sans me donner le choix :-D
Il est plutôt fade et celui que j'ai eu au petit-déjeuner, bien que l'employée m'ait dit que c'était un différent de celui que j'avais, je n'ai pas vu de différence...
Vraiment rien à voir avec nos bons fromages français! ;-)






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire