samedi 11 avril 2015

Costa Rica, 5 mars de Canas au Rio Celeste ( Bijagua )

En arrivant au restaurant pour le petit-déjeuner, je suis enchantée de voir une biche brouter tout près de là :-)


















 Petit- déjeuner tico classique ( gallo pinto, oeufs au plat et tranche de fromage grillé, genre haloumi :-)), je pars pour visiter, juste à quelques centaines de mètres de là, "Las Pumas", un centre de secours aux animaux blessés ou jeunes orphelins.




D’habitude je n’aime guère voir des animaux enfermés dans des cages, mais là, ça n’est pas un vulgaire zoo : les animaux qui sont là ont été recueillis parce qu’ils étaient blessés, malades ou abandonnés. Ceux qui guérissent complètement sont relâchés dans la nature, et les autres coulent là une vie paisible loin de la dure loi de la jungle où ils n’auraient pas survécu.
Et, bien sûr, ça permet de voir des tas d’animaux qu’on ne pourrait pas voir, ou difficilement, dans la nature !














































En repartant en direction du Tenorio ( route n°6 ), j'ai traversé une sorte de savane avec pas mal de troupeaux de zébus blancs. Plus j'avançais vers le Tenorio ( qui est un Parc National mais aussi une rivière) plus les routes sinuaient et les montagnes se rapprochaient et devenaient nettement plus vertes, couvertes de prés et de forêts :-)
Je me suis vraiment régalée de ces paysages :-)


























C'est la maison où j'ai acheté mon fromage.















Arrivée à Bijagua, après quelques courses (queso de vaca ;-), pain, lunettes de soleil (pour protéger mes yeux endoloris par l’allergie, du courant d’air de la clim du Criquet !), eau...), j'ai fini par comprendre qu'en fait, mes "cabinas Piuri" se trouvaient à 9 km de ce village, à faire sur une piste. Soit, Criquet et moi, on n'a peur de rien!






Des réservoirs d'eau...
























En fait, c'est juste 800 m après la bifurcation pour l'entrée du PN du Tenorio, pratique pour ceux qui veulent visiter le parc!



La piste était bien secouante, je roulais entre 5 et 20 km/h, nettement plus souvent près de 10! Au début je me disais que ça allait me prendre des heures, ça me stressait et puis j'ai compris que rien ne me pressait, que j'étais en vacances et que je ferais mieux d'admirer le paysage!!!
Et là, j'ai lâché prise et j'ai compris que j'adorais ce coin, avec ses paysages de montagnes couvertes de jungle, ses vaches à bosses, ses pistes ;-)...Seul reproche, toujours très chaud en descendant de mon Criquet ;-)
À propos de Criquet, à peu près 60% des véhicules que j'ai croisés sur cette piste étaient des Jimny, la plupart blancs alors que Criquet est gris clair.
























 
J'ai fait une pause dans un soda, petit resto qui sert juste quelques plats, dont le fameux casado ( sorte de plat du jour ), qui est un plat à base de riz, de haricots noirs, de légumes (ou crudités) et qu'on accompagne au choix de poulet, bœuf (bifteck ou viande en sauce) ou poisson, des fois du porc)
J’aime beaucoup ces endroits très ouverts, et dans ce cas précis, donnant sur une belle végétation :-)



























J'ai choisi la viande en sauce, c'était bon et copieux et ça coûtait 3500 colons, soit environ 6€.
A propos d'argent, j'ai vite compris que les Ticos se simplifiaient la vie ( et se faisaient des sous!) en comptant 500 colons pour un dollar ( les deux monnaies qui ont cours ici) alors que dans une banque on obtient plutôt 550 colons!) donc à chaque fois qu'on m'annonce ce taux, je dis que je paie en colons! Comme ils fonctionnent presque toujours comme ça, je vais vite épuiser mon stock de colons donc si je ne veux pas perdre de sous (10%, c'est pas rien!), j'irai changer mes dollars en colons dans une banque!
Je dépense déjà assez de sous comme ça, je ne suis pas une touriste américaine pleine de dollars qui ne compte pas ;-)
Après mon déjeuner il ne me restait plus que 2 ou 3 km jusqu'à mon logement (15/20mn ;-) ) .












Je suis arrivée tellement tôt ( 13h et quelques, je crois) qu'il n'y avait personne sur place! Je me suis dis : pas grave, je vais les appeler, ça va sûrement transmettre à un mobile. Mais j'étais tellement au milieu de nulle part que je n'avais pas de réseau ;-)
J'allais repartir à l'aventure dans l'idée de revenir en fin de PM quand le proprio est arrivé ( ah, tiens, première pluie du séjour qui s'abat sur le toit de la salle à manger, et c'est violent!!)
Il m'a dit de reprendre le 4x4 pour le suivre sur une dernière petite piste. Comme il était à pied, je lui ai bien sûr dit de plutôt monter avec moi!
Oh bon sang la piste! Rien à voir avec la précédente, heureusement qu'elle était courte et qu'il me conseillait un peu sur les endroits où diriger le Criquet! Mais bon, on y est bravement arrivé sans problème.
J'ai été un peu (euh, beaucoup, en fait) déçue par la cabina en elle-même, surtout maintenant que je peux juger avec 2 autres références niveau prix.
Comparé aux 50$ de la super nuit dernière, ces 40$ m'ont paru vraiment exagérés car la chambre, bien que grande (deux lits doubles, un canapé défoncé, une grande salle de douche), est hyper sommaire, faite de pauvres meubles dépareillés, de carrelages itou.






En plus en rentrant, chaleur à crever! Heureusement, je vois un gros engin au sol : ouf, sauvée, un climatiseur portatif!
Je me précipite dessus pour le brancher, stupéfaction : il est déjà en fonction, mais en mode chauffant!?
Le gars m'explique que c'est pour chasser l'humidité, la plaie dans le coin. Me voilà rassurée (je vais le basculer en mode froid) mais pour quelques instant seulement : il ajoute dans la foulée que ça n'est qu'un chauffage, pas un climatiseur. Grand moment de solitude. Mon super hôtel d'hier avait la clim, lui!
Mais il me rassure: on est en montagne ici, il fait "froid" la nuit! J'ai des doutes sur le terme, je pense qu'on peut plutôt parler de "frais", mais donc je suis quand même -un peu- rassurée ;-)
En fait, la valeur ajoutée de cette propriété, et qui justifie qu'ils pratiquent ces prix, c'est que leurs terrains s'étendent jusqu'au très fameux Rio Celeste (d'un bleu laiteux) : les touristes (étrangers ou Ticos) viennent dans ce coin pour visiter le PN du Tenorio ET pour voir cette impétueuse rivière d'un bleu si particulier.
D'ailleurs toute la section du Rio Celeste se trouvant dans le PN est strictement interdite de baignade!
Et c'est là tout le sel de ces cabinas: en 5 mn à pied (c'est vous dire si c'est un argument qui me plaît :-D alors que le PN du Tenorio est un de ceux où il faut le plus marcher pour voir des choses!) on tombe sur un magnifique site au bord de cette rivière, où on peut se baigner (sentier privé du logement) !
C'est au briefing de lundi que Marie m'avait parlé de la particularité de ce logement, et ça n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde ;-)
Comme j'avais super chaud, j'ai sauté dans mon maillot de bain puis dans l'eau aussi rafraîchissante que bleue de ce coin de paradis privé où j'étais seule :-)
Ce super méga spot justifie complètement, finalement, ces 40$ ( pdj compris)!
J'y ai passé environ une heure, à progresser précautionneusement dans l'eau pleine de petits et de gros cailloux, et de courant, j'ai adoré!










































Comme à l'ombre il faisait bon (et que je pense avoir perdu au moins 5° pas rapport à la côte!) je me suis installée sur un transat (ah oui, j'oubliais: il y a une table de pique-nique, un parasol et quelques vieux transats installés dans cet endroit magique!) et j'ai bouquiné, sourire béat aux lèvres!
Retour à ma cabina pour me doucher : voici enfin le fameux pommeau de douche ÉLECTRIQUE dont j'ai entendu parler mais que je n'avais jamais vu avant!



Pas de chauffe-eau ou autre chaudière ici, donc il y a un système à l'intérieur même du pommeau qui chauffe l'eau!! Ne me demandez pas comment ça fonctionne, je n'en n'ai pas la moindre idée! Allez chercher sur internet... à moins que vous ne connaissiez déjà le principe!
En tous cas ça marche, l'eau est d'une tiédeur agréable :-)

Des liens trouvés par Francis quand je lui ai parlé de la chose :


Comme je n’avais absolument aucune énergie pour faire 18 km aller-retour  de piste pour rejoindre Bijagua et un resto, c’est avec plaisir que j’ai accepté la proposition du propriétaire de manger à sa table d’hôtes ( 7$ le repas ).

La fameuse piste pourrie remontant vers la réception :



 
J’étais seule dans la salle à manger quand une dame m’a apporté un grand plat de crudités. J’ai attendu un peu, me demandant si mes hôtes allaient me rejoindre pour manger, mais finalement non, tout ce plat était pour moi ! Je me suis régalée ! 



















Je pense que la notion de table d’hôtes comme nous la connaissons en France dans les chambres d’hôtes n’existe pas ici, on ne mange pas à la table des proprios. Dommage !
Après cette très copieuse et fraîche entrée, j’ai eu droit à l’habituel casado. Le gars, avec qui j’échangeais en anglais, m’avait proposé « fish or chicken ». Ceux qui me connaissent auront compris que j’ai choisi le poulet sans hésitation ( malgré mon déjeuner de la veille )


Tout du long du repas, j’ai été un peu harcelée par les trois chiens et le chat de la maison qui quémandaient à manger, mais j’ai résisté…enfin presque, ils ont eu droit à quelques haricots noirs vers la fin ;-) ( bon, quand on voit la taille des roquets, on se dit que c’est bien assez ;-) )

















Finalement, comme je le pensais, il ne faisait plus trop chaud dans la chambre pour ma nuit, mais il ne faisait pas du tout froid ! Juste bien, en fait :-)

Ahh, j’oubliais une info importante : j’ai demandé à mon hôte s’il ne connaîtrait pas quelqu’un qui pourrait m’emmener en balade à cheval et bien sûr, il avait un ami et voisin qui pouvait faire ça :-)
Comme je suis « du matin », j’ai demandé à partir dès 7h du matin, pour une balade de 2 heures ( 35$ ), et à prendre mon petit-déjeuner au retour, à 9h. Pas de problème, le RV était pris :-)

6 commentaires:

  1. C'est un plaisir de vous lire, avec tous ces détails et ces magnifiques photos. Nous serons dans ce coin en juin. Avez-vous des précisions au sujet du soda où vous avez mangé la viande en sauce? Cela semble un arrêt charmant... Merci Nancy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS à ma réponse! En fait, ce n'est pas une route, qui va vers le PN du Tenorio, mais une piste! Mais je suppose que vous allez louer un 4x4...

      Supprimer
  2. Bonjour Nancy, merci pour les compliments :-)
    Ce sympathique resto se trouve sur la route qui va au Parc National du Tenorio, un ou deux km après l'entrée du Parc, en continuant sur la même route, vers les "Cabinas Piuri" ( fléché ) Je vous souhaite un excellent séjour au Costa Rica, et si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Oui, nous avons loué un 4x4.
      Je continue ma lecture de votre périple, j'aurai peut-être d'autres questions ;-) Superbe compte-rendu qui a dû demander beaucoup de temps.
      Nancy

      Supprimer
  3. Merci, oui, en effet, ça m'a pris du temps, mais ça a l'avantage de me faire revivre mes vacances une deuxième fois :-) Si vous voulez me joindre directement, voici mon e-mail: lazouzoute@noos.fr

    RépondreSupprimer
  4. Merci, oui, en effet, ça m'a pris du temps, mais ça a l'avantage de me faire revivre mes vacances une deuxième fois :-) Si vous voulez me joindre directement, voici mon e-mail: lazouzoute@noos.fr

    RépondreSupprimer