jeudi 16 août 2012

Jeudi 29 septembre, de Vonitsa à Igoumenitsa, via Ioannina :-)



J’attaque ma dernière journée en Grèce par un magnifique ciel bleu et, donc une très belle vue depuis ma chambre :o) Deux bateaux de pêche sont à quai et les marins trient et vendent leur pêche du jour.
Un petit bout de belle route côtière côté golfe d’Amvrakia, et j’arrive au tunnel de Préveza ( 1600m de long ) qui passe justement sous l’ouverture de ce golfe à la mer, belle vue aérienne là :

http://www.akteotunnel.com/EN/HTML/Info/Topo8esia.htm

Et j’ai même trouvé une vidéo sur Youtube d’un motard qui roule dans ce tunnel, comme ça, ça sera comme si vous y étiez ( et comme j’y étais ) !

http://www.youtube.com/watch?v=3_4UeBuxZXE

0,70€ pour les motos, contre 3€ pour les voitures, ça va, c’est raisonnable, même si ça fait qd mm cher du kilomètre !
Je fais ensuite une pause café dans un beau bar design sur le port de Préveza vers 11h et je continue ma route côtière pendant un moment pour ensuite bifurquer, comme prévu, après Loutsa, en direction d’une route « verte » qui longe des montagnes, plus à l’intérieur des terres.
A l’entrée de Kanallaki, je vois un magasin…Carrefour qui me donne l’idée d’y rentrer pour faire des mini-courses en vue d’un pique-nique, puisqu’il fait si beau.
Charcuterie ( italienne ! ) et lait frais en main, je ressors et vois au passage un « motard » en Varadero, sans casque, et avec devant lui sur la selle son jeune fils ( je présume ! )… sans casque lui non plus :-///  Autres pays, autres mœurs… mais en tous cas, ils sont prudents : ils ont tous les deux des lunettes de soleil ;-/
Peu de temps après, je passe, ô événement, devant ma première vraie concession Yamaha ( le dernier jour de mon voyage en Grèce ! ) avec quelques motos et…quelques très beaux vélos en exposition !
J’attaque enfin la route verte qui longe les montagnes, toujours assez arides. Je suis d’autant plus étonnée quand je vois soudain, sur ma droite, une belle forêt de pins avec tout un parterre de belles petites fleurs mauves, contraste très fort avec le reste du paysage !
C’est trop beau, je fais demi-tour en me disant que si c’est possible, je pique-niquerais bien dans ce bel endroit ombragé. J’avais vaguement aperçu un petit bâtiment un peu à l’écart de la route, dans cette pinède, et il s’avère que c’est une petite église, modeste, entourée de ruines a priori assez anciennes. Un cadre idéal pour mon pique-nique, d’autant plus que sous l’auvent de l’église se trouve une table et deux chaises (  vieilles mais rembourrées ! ), de toute évidence pas faites pour pique-niquer, mais qui conviendront parfaitement, d’autant plus que c’est désert alentour !
3/4h plus tard, rassasiée, je repars dans la chaleur ( supportable, mais après l’ombre de la pinède, il faut quand même se remettre dans le bain ! ) le long des montagnes. C’est joli, mais un peu toujours pareil, sauf que je me mets à grimper un peu. Il y a de belles colonies de ruches colorées le long de la route, je croise d’adorables veaux au regard interrogatif…
Ah, important, j’ai oublié de vous dire ! A mon arrêt pique-nique, voyant qu’il est tôt dans la journée, et après étude de ma carte Michelin, je tripote mon GPS pour voir s’il ne serait pas envisageable, plutôt que de prendre l’autoroute vers Igoumenitsa, de la prendre dans l’autre sens pour aller visiter la ville de Ioannina que j’avais loupée en début de séjour pour cause de changement de pneu… Ben bonne nouvelle, c’est faisable, les doigts dans le nez, même en prenant une heure pour la visite de la ville ! Encore une fois, je me félicite d’avoir fait des RB quotidiens de longueur très raisonnable qui me permettent largement d’improviser ; il faut que je garde cette façon de faire pour mes prochains voyages !
 Hélas, après Paramythia, la route ( « blanche » sur la carte, il est vrai ! ) qui rejoint l’autoroute est en très mauvais état ( trous, bosses, affaissements énormes et tutti quanti ) et interminable ( je crois que si j’avais su, j’aurais préféré faire le détour en prenant l’entrée d’autoroute qui est en direction d’Igoumenitsa, car la route était « jaune » et après, c’était le billard de l’autoroute ), et mon cumul de mauvaises routes depuis pas mal de jours commence vraiment à se faire sentir dans mon pauvre dos :-/ J’ai des flash de mon douloureux retour de Hongrie, et ça m’inquiète un peu… Ce qui m’inquiète aussi, c’est qu’un automobiliste grec venant en sens inverse me fait signe de m’arrêter et me dit qq chose, en me montrant la route dont il vient, mais hélas en grec, et je repars sans avoir compris : peut-être la route est-elle coupée au bout et devrai-je faire demi-tour ?
Ouf, finalement, non, ça n’est pas le cas, en fait, il me signalait que la sortie d’autoroute pour Dodoni était condamnée ( j’ai vu les panneaux à l’entrée de l’autoroute ), mais comme je vais à Ioannina, ça ne me concerne pas ! Soulagement ! Et en plus, malgré un péage avec des guichets un peu avant la sortie, je ne paie rien car tout est ouvert et il n’y a personne :o)

La vue depuis mon balcon

La vue depuis mon balcon


Port de Vonitsa










Discothèque en pleine nature!



Mon p'tit coin de paradis pour pique-niquer




Ah, ça change des éternelles ruches bleu ciel :-)


Ce ne sont pas des travaux : la route est affaissée!


Pour vous donner une idée de l'échelle, voir la taille de la bouteille d'eau de 0,50l!

Impressionnant de tous les côtés!


Tout ça me fait arriver au cœur de Ioannina un peu avant 15h. Je longe les remparts de la citadelle, je me gare sur l’avenue qui en fait le tour, je range mon blouson dans mon top-case, malgré l’alerte qu’a eu Francis avec la tentative d’effraction de son Top-Case en Ardèche, mais en gardant mobile, papiers et CB sur moi, et je pars à l’assaut de la citadelle par un petit escalier dans les remparts. Je tombe rapidement sur Its Kale, « la citadelle dans la citadelle », où se trouve une mosquée, des petits musées et un sympathique café dans une vieille maison. Hélas, sa terrasse est archi-pleine et il fait chaud à l’intérieur, donc je me contente de faire le tour de cette petite citadelle en prenant moult photos, ce qui est déjà pas mal.
Voir les premières photos de ce blog, en attendant de voir les miennes :

http://thierry.jamard.over-blog.com/article-ioannina-its-kale-et-musee-byzantin-mercredi-22-decembre-2010-71091045.html


Je me dirige ensuite, « à vue » ( merci le haut minaret ) vers l’autre mosquée célèbre de Ioannina ( qui est désormais un musée, comme celle d’Its Kale ), celle d’Aslan Pacha, que je ne visite pas mais dont vous pouvez quand même voir l’intérieur, magie d’internet en général et de Google en particulier :
http://thierry.jamard.over-blog.com/article-ioannina-mosquee-d-aslan-pacha-musee-populaire-lundi-27-decembre-2010-71167858.html

Après des photos de l’extérieur, je trouve un escalier pas loin pour retomber de l’autre côté des remparts, hélas, arrivée en bas de toutes les marches… je vois que la grille est fermée :-/ Je dois donc tout remonter pour trouver une autre porte dans les remparts et retrouver enfin ma moto, pas effractionnée, ouf :o)

Je sors de Ioannina vers 16h30, je prends l’autoroute et j’arrive à Igoumenitsa avec l’intention d’aller voir un autre hôtel que celui sur lequel j’ai mis une option, car il est plus beau. Mais il est très excentré, la chambre est chère et la réceptionniste m’achève en me disant qu’elle se doit de me prévenir qu’il y a un mariage dans l’hôtel ce soir et que donc ça risque d’être un peu bruyant ! Merci pour l’honnêteté, au revoir !
Je m’installe donc dans mon brave hôtel Akteon, pas si mal que ça, finalement, par rapport à ma nuit précédente, même si son balcon a une moins jolie vue ( et plus partielle ! ) sur la mer !


http://hotelakteon.gr/indexeng.html

En me baladant sur le front de mer pour y dénicher un resto, génial, je tombe ( in extremis, j’embarque demain matin à l’aube pour l’Italie ! ) sur une paire de motards de la police en Suzuki V-Strom. Je me jette sur eux, je sors mon jeu de photos de moi sur des motos de la police d’un peu partout dans le monde, et si l’un semble blasé, l’autre les regarde avec intérêt et accepte que je monte sur son gros engin et me prend en photo ! Ouf, c’était vraiment limite, j’ai failli revenir de Grèce sans avoir augmenté ma collection !
Après ça, taraudée par le fait de devoir me présenter au port 2 heures avant le départ de mon bateau le lendemain matin ( sachant qu’il doit partir à 8h30 ), je vais dragouiller vers le port et là-bas je crois comprendre que je peux faire enregistrer mon billet dès ce soir dans une agence de la compagnie maritime, ce qui fait que je peux ne me présenter qu’à 7h30 demain :o)) J’ai bien fait d’aller voir ! L’agence d’Anek Lines est bien en évidence sur le grand boulevard qui mène au port, je rentre, pas un chat, deux préposées juste pour moi qui me valident mon billet et roulez jeunesse, une heure de gagnée en l’espace de deux minutes, trop bien :o)
Sur la route du retour vers l’hôtel, je m’arrête à la Timos Taverna dont la terrasse est bien agréable. Je prends mon dernier repas grec : en entrée des tranches de pain à l’ail, hélas beaucoup trop salées ( rien à voir avec le délicieux garlic bread anglais ! ) et en plat une gigantesque entrecôte-frites ( pas le choix de l’accompagnement :-/ ) J’arrive au bout de l’entrecôte malgré sa taille ( sur la photo, à comparer avec la taille de mon mobile ouvert !! ) , mais je ne mange qu’une frite, molle et ayant cuit dans une huile sûrement pas de toute première jeunesse !
Rassasiée ( mais pas comblée gastronomiquement, c’est clair ! ) je rentre au bercail pour une nuit correcte. Ah, je repense a une particularité de la porte-fenêtre de ma chambre : je n’avais jamais vu ça avant : il y a en fait deux portes coulissantes parallèles  : une normale en verre côté intérieur et une en persiennes de bois côté terrasse. On peut donc fermer les deux ( protection bruit, froid, lumière ), ou choisir de fermer seulement l’une ou l’autre selon ce qu’on veut, je trouve ça bien pratique !

Ioannina

Ioannina

Ioannina

Le lac de Ioannina

Its Kale, Ioannina

Le café d'Its Kale, Ioannina

Its Kale, Ioannina

Its Kale, Ioannina

Its Kale, Ioannina

L'ancienne mosquée d'Its Kale, Ioannina

Its Kale, Ioannina

Its Kale, Ioannina

Its Kale, Ioannina

Its Kale, Ioannina

Its Kale, Ioannina


Mosquée d’Aslan Pacha

Mosquée d’Aslan Pacha

La descente fermée en bas :-(

Ioannina

Ioannina

Ma chambre à l'hôtel Aktaion

Vue ( zoomée! ) de mon balcon

Ouf, in extremis avant de quitter la Grèce!


VOus avez vu la taille de mon mobile à côté!?

Dernière nuit en Grèce pour ma moto!


Et voilà, j’ai fini ma dernière journée en Grèce !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire