lundi 14 juillet 2014

CDE 12 juin, de St Mawes à Porthleven.



Grand soleil à notre lever, on a vraiment de la chance avec nos vacances en Cornouailles :-)
 Bon breakfast avec en prime une belle salade de fruits frais, ça met en forme pour la journée à venir :-)

























Après être repassés par St Mawes ( où je vois le château sous le soleil :-) ),


























Francis voulait retourner à l’église de St Just in Roseland, espérant la voir sous un meilleur angle que la veille au niveau du soleil, donc je le suis.
























Puis nous reprenons le ferry que j’ai pris la veille,




















nous dirigeons vers Falmouth que nous contournons par les boulevards extérieurs pour aller vers Mawnan Smith ( route verte ). Mais juste avant ( dans la « banlieue » de Falmouth ;-) ) nous faisons une pause café sur une plage :-)

















 Nous retrouvons ensuite nos adorables routes étroites encaissées entre des haies, des bosquets, des talus.






Nous apprécions d’être à moto car sur ces routes, deux voitures ne peuvent pas se croiser et nous voyons souvent des voitures manœuvrer en marche arrière vers des « passing places » ou « lay-by » ( emplacements dédiés sur les routes étroites, pour pouvoir laisser passer les autres voitures ) pour laisser le passage…

D’ailleurs à ce propos j’ai oublié une petite anecdote qui m’est arrivée au tout début, dans le Dartmoor.
La règle, en « montagne », sur des routes étroites, c’est que si deux véhicules n’ont pas la place de se croiser, c’est celui qui est en descente qui doit faire marche arrière jusqu’à un endroit plus large ( on maîtrise mieux un véhicule en l’ « obligeant » à monter grâce au moteur, qu’en le laissant descendre tout seul au point mort ! ).
Certes, cette règle, la dame que j’ai rencontrée dans son gros 4X4 rutilant devait la connaître, et comptait bien l’utiliser pour ne pas faire une marche arrière hasardeuse qui aurait pu aboutir à de vilaines rayures sur sa carrosserie étincelante, par les méchantes ronces du talus…
Quand on s’est retrouvées nez-à-nez, voyant que je ne bougeais pas, elle m’a donc fait un geste peu élégant ( d’autant plus choquant de la part d’une anglaise ;-) ) pour me dire « pousse-toi de là que je passe avec mon gros engin ».
Ce qu’elle n’avait pas compris, c’est que quand on est dans une descente ( assez raide, en plus ! ) à moto, à part à avoir une grosse BMW ou une Harley pourvues d’une marche arrière, on ne peut pas remonter la pente juste à l’aide de ses petits mollets, fussent-ils musclés !
Après avoir « boudé » un moment sans vouloir comprendre mes explications ( « a motorbike don’t have reverse gear ! » ), elle n’a pas eu d’autre solution que de s’y coller, et en effet, j’ai pu constater qu’elle avait bien du mal à faire marche arrière avec son gros engin !
Elle devrait songer à acheter une Smart, plus agile dans ce genre d’endroits ;-)

Donc j’en étais à nos petites routes étroites, mais cette fois en Cornouailles !

















Et puis nous arrivons à Gweek, au Cornish Seal Sanctuary, que nous avons repéré dans nos guides depuis des semaines, et qui m’intéresse bien parce que j’adore les phoques :-)




Vous l’aurez sans doute compris, il s’agit d’un hôpital ( et d’une maison de retraite ! ) pour phoques, lions de mer et autres pingouins amochés par la vie…

Après une descente sur le site grâce à un « petit train » tracté par un 4X4,




nous nous y promenons longuement, assistant à quelques nourrissages ( avec commentaires intéressants des soigneurs…quand j’arrive à les comprendre ;-)), sous un soleil presque trop chaud !
Heureusement que je me suis organisé : j’ai gardé assez de place dans mes valises pour pouvoir y laisser mes bottes, mon pantalon en cuir et mon blouson, c’est donc en jean et en mocassins que me balade :-) Une configuration dont j’abuserai largement durant le reste des vacances, vue la météo superbe qu’on aura jusqu’à la fin, chanceux que nous sommes !
En plus des animaux eux-mêmes, j’ai bien apprécié les panneaux explicatifs racontant la vie « avant-après » de la plupart des phoques :-)
« Quelques » photos :








































Les goélands ne sont pas des plaies uniquement dans le port de Looe ( où on a vu beaucoup de panneaux demandant de ne pas les nourrir car ce sont des « nuisibles » sur bien des plans ) : ici aussi, ils volent la nourriture des pauvres phoques, et une des soigneuses est donc chargée de les chasser…à coup de jets d’eau ;-)


Ce personnel dévoué va même jusqu’à masser le dos des plus mal en point…et ils ont l’air d’apprécier ça !























Nous repartons « on the road », passons St Keverne,




pour arriver à un autre de nos incontournables de la journée : la célèbre ( au moins dans toute la Cornouailles : nous avons vu pas mal de magasins vendant leurs produits ) laiterie-glacier ( qui fait aussi une petite restauration ) de Roskilly .







Nous nous installons en terrasse et allons commander une salade de crabe ( hum, hum, devinez pour qui ) et une sorte de crostini.

 











En hiver, la salle avec sa belle cheminée doit être sympa aussi ! 



















Nous prendrons ensuite des glaces ( quand même ! ) 



que nous dégusterons en allant assister à la traite des vaches, puis balade sur le site. 




















Nous repartons vers Lizard Point et son petit phare, 






 






















puis remontons vers Mullion Harbour ( encore un tout petit port ! ) dont une partie des quais est en pleine restauration. 




















Nous terminons notre RB du jour en arrivant à Porthleven, 




au Kota Restaurant, 




où nous logerons dans une de leurs deux chambres ( 70£ pour la standard en-suite, pas donné.. )


Je me réjouissais depuis des semaines à l’idée de manger dans ce bon restaurant ( entre autre au guide Michelin ) , hélas, j’ai été un peu déçue...
Voilà le commentaire que j’ai laissé sur Tripadvisor :
"Je me réjouissais à l'idée de manger dans ce restaurant réputé ( Guide Michelin ), c'est peut-être ce qui a créé ma petite déception, principalement concernant mon entrée, la pince de crabe et le rouleau de printemps. Déjà, j'ai été déçue que la pince de crabe soit panée, j'associe difficilement la panure à un plat de qualité, et en goûtant, j'ai trouvé que la panure prenait trop le pas sur le goût du crabe, dommage ( surtout pour un crabe de Porthleven, a priori de qualité ). Pour le rouleau de printemps fourré au crabe, j'ai trouvé qu'il y avait trop de "galette de riz" (?) par rapport à la farce au crabe, donc là encore, je n'ai pas assez senti le crabe à mon goût.
Par contre, l'assiette est vraiment très joliment présentée, bien colorée par des fleurs.
En ce qui concerne mon plat de turbot, pas grand-chose à dire, je l'ai trouvé bien mais sans plus. Là encore, je n'ai pas eu ce "waouh!" que j'attendais, mais peut-être m'attendais-je à trop..."




Nuit moyenne dans un lit pas assez large à mon goût ( et pour mon gabarit ;-) )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire